Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Free Mobile : ce que Xavier Niel ne vous a pas dit


Jeudi 12 Janvier 2012 modifié le Vendredi 13 Janvier 2012 - 22:37

L'emballement autour du nouvel opérateur mobile ne doit pas faire oublier que tout n'est pas rose dans ses offres.




Le patron de Free Xavier Niel a moqué les conditions générales de vente de SFR lors du lancement de Free Mobile le 10 janvier 2012.
Le patron de Free Xavier Niel a moqué les conditions générales de vente de SFR lors du lancement de Free Mobile le 10 janvier 2012.
Avec ses deux forfaits lancés mardi, Free Mobile va révolutionner le marché de la téléphonie mobile au bénéfice du consommateur : c'est incontestable. Mais aussi alléchants que soient les tarifs (de 2 euros à 19,99 euros par mois), il reste certains points noirs ou interrogations à prendre en compte avant toute migration, comme le soulignent sans relâche les malheureux concurrents, mais aussi l'UFC-Que choisir. Voici une liste qui permet de peser le pour... sans oublier le contre.

- Le débit internet mobile : si Free Mobile promet de la 3G, impossible de savoir ce qu'il en sera réellement. La cible très technophile de l'opérateur ne se contentera pas de peu, et il est donc très probable que le réseau "propre" que Free déploie actuellement sera performant. Mais le problème est ailleurs : pour compenser sa couverture encore partielle de la population (environ 30 %), le nouvel entrant s'appuie sur Orange avec qui il a signé un accord d'itinérance d'un milliard d'euros. Les abonnés qui devront passer par les antennes-relais d'Orange pourraient être déçus si l'opérateur historique privilégie ses propres clients, ou si Free n'a pas payé suffisamment. En effet, aucun détail n'a été donné sur la disponibilité de la 3G+ ou de la seule 3G. Idem pour la disponibilité de la technologie EDGE, certes un peu ancienne mais parfois unique moyen d'accéder à l'Internet mobile, dans le métro par exemple. Sollicité, Free ne nous a pas encore transmis de précisions. Quoi qu'il en soit, le nouvel opérateur a obligation de couvrir 75 % de la population avec son propre réseau au plus tard en janvier 2015.


- Le dépôt de garantie de 200 euros, parfois obligatoire. Les conditions générales de vente prévoient un dépôt de garantie de 200 euros "en cas de paiement par un autre mode de paiement que le prélèvement automatique sur compte bancaire (RIB), d'inscription incomplète (liste des pièces sur le mobile.free.fr), d'incident ou de retard de paiement, ou d'inscription au fichier Préventel ou de chèque déclaré irrégulier par le Fichier national des chèques irréguliers". Une mesure tout à fait légale, mais qui pénalise beaucoup les clients les moins aisés.


- Dix euros pour un courrier : l'envoi de la carte SIM peut être facturé dix euros, pour les souscriptions au forfait illimité sans portabilité du numéro, ou en passant par un autre moyen que le site de Free Mobile, ainsi que pour les souscriptions au forfait à deux euros sans portabilité du numéro. L'équivalent, donc, de cinq mois d'abonnement à deux euros juste pour obtenir la carte SIM par courrier. Les frais d'envoi peuvent atteindre 15 euros dans certains cas d'acquisition simultanée d'un mobile (voir conditions générales).


- Le service clients :
pas vraiment réputé pour son service après-vente, Free ne part pas avec de bons a prioris sur ce terrain. Une prestation qu'il conviendra évidemment de juger sur pièce, et de comparer avec des concurrents qui ne font pas non plus des prouesses. L'ouverture à venir d'environ 200 boutiques physiques, promises par Free, pourrait améliorer sensiblement le service.


- Les limites de l'illimité
: Free Mobile ne précise pas à partir de quelle consommation d'appels téléphoniques il commencera à brider ou couper un abonnement. Comme pour ses offres illimitées en téléphonie fixe, il faudra respecter une "utilisation raisonnable" qui n'est pas clairement définie. L'expérience montre que Free se contente de punir l'utilisation abusive de ses offres illimitées, par des magasins ou des particuliers qui revendent des communications. Du côté de l'Internet mobile, la limite est fixée à 3 gigaoctets de données par mois au-delà desquelles le débit est bridé : c'est plutôt confortable. Enfin, pour les SMS et MMS illimités, il ne faut pas dépasser dix destinataires par envoi. Cela devrait créer de mauvaises surprises, les soirs de nouvel an par exemple, où nombreux sont ceux qui envoient leurs voeux de façon groupée.

Jeudi 12 Janvier 2012 - 22:12

Source Le Point





1.Posté par florian37 le 12/01/2012 22:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ils se sont permis de nous pomper jusqu'à la moelle pendant une quinzaine d'années, et maintenant que Free arrive, ils baissent leurs forfaits de 30 à 40% en même pas 48H ? C'est un scandale !
J'appelle tous les français à sanctionner Orange, SFR et Bouygues, en résiliant leur abonnement et en allant chez Free. Il est tant de leur faire payer leur copinage.

2.Posté par M le 12/01/2012 22:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
X. Niel : "sur le réseau 2G / 3G / 3G +. Le débit est égal à celui des abonnés Orange aujourd'hui"
http://www.clubic.com/telephone-portable/operateur-telephonie-mobile/free-mobile/article-468124-3-forfait-free-mobile.html

3.Posté par woodman le 14/01/2012 18:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Free n'est pas parfait (qui l'est d'ailleurs ?), mais il nous donne une occasion de faire une achat militant. Orange, SFR ou BT n'ont certainement pas de meilleurs support, offres, pratiques ou service clientèle.

Si on ne connait pas encore les défauts de l'offre Free, on connait en revanche les défauts des 3 opérateurs aux pratiques commerciales plus que critiquables.

Brave gens foncez vers Free, et prenez le pari qu'une bonne surprise peu vous y attendre (il sera toujours possible de changer d'avis ;-) )

Nouveau commentaire :
Twitter