Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




François Hollande réaffirme le soutien de la France au plan d'autonomie pour le Sahara


Jeudi 4 Avril 2013 modifié le Lundi 8 Avril 2013 - 17:08




Le président François Hollande a réaffirmé avec force jeudi devant le Parlement marocain à Rabat le soutien de la France au plan d'une large autonomie proposé par le Maroc pour sortir du conflit du Sahara, qui oppose le Maroc et l'Algérie depuis plus de 30 ans.

"Le plan présenté en 2007 par le Maroc prévoit un statut de large autonomie pour la population" de cette région et "je le redis ici, c'est une base et sérieuse et crédible en vue d'une solution négociée", a-t-il lancé, très applaudi par les députés, debout dans l'hémicycle.

Le président français a jugé "urgent" de trouver une solution estimant que "la crise au Sahel rend encore plus urgente la nécessité de mettre fin à cette situation". "La France soutient la démarche du secrétaire général des Nations unies pour parvenir à un règlement politique acceptable" sur la base des résolutions de l'Onu, a-t-il dit.

François Hollande a par ailleurs salué jles "pas décisifs" que le Maroc accomplit "chaque jour" vers la démocratie, ajoutant que le royaume s'affirmait comme "un pays de stabilité", lors de son discours devant le Parlement à Rabat.

"Le message, il est simple: la France a confiance dans le Maroc", a déclaré M. Hollande, qui effectue une visite d'Etat de deux jours. "Votre pays chaque jour accomplit des pas décisifs vers la démocratie", a-t-il ajouté, louant le souci du Maroc d'assurer son "unité" sur la base de "la reconnaissance de sa diversité".

"Notre devoir c'est de vous accompagner" dans cette voie", a encore affirmé le chef de l'Etat français, saluant la "stabilité" du pays.

François Hollande a notamment évoqué l'adoption, à l'été 2011, d'une nouvelle Constitution, qui garantit notamment, selon lui, "la tolérance" et "reconnaît le caractère multiple de l'identité marocaine".

"Je sais aussi, malgré ces progrès, ce que sont encore les attentes des Marocains", a ajouté M. Hollande. "Il y a des impatiences partout (...) mais je sais que vous avez la volonté de faire face et de réaliser ce que vous avez promis aux Marocains", a-t-il dit.

Le président français doit ensuite s'entretenir avec le chef du gouvernement islamiste Abdelilah Benkirane, intervenir devant des chefs d'entreprises, et dialoguer avec des étudiants puis des personnalités de la société civile.

Après la signature mercredi d'une trentaine d'accords et de contrats bilatéraux, pour un montant de 300 millions d'euros, en particulier dans le domaine des transports, M. Hollande a de nouveau exhorté les chefs d'entreprises à investir au Maroc, alors que la France a perdu en 2012 sa place de premier fournisseur.

"L'idée de la colocalisation fait son chemin au Maroc. Elle répond à une logique de partage qui doit combiner la recherche de création d'emploi dans nos deux pays.Tous les emplois crées par les entreprises françaises au Maroc doivent engendrer un développement de notre propre activité nationale", a-t-il estimé.








Jeudi 4 Avril 2013 - 16:09

Par Hasna Daoudi




Nouveau commentaire :
Twitter