Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








François Fillon refuse de recevoir Saïd Bouteflika, selon des médias algériens


Mardi 27 Décembre 2016 modifié le Mercredi 28 Décembre 2016 - 12:53

Plusieurs médias algériens font écho du refus du candidat de la droite à la présidentielle de 2017, François Fillon, de rencontrer le frère du président algérien, Saïd Bouteflika.




Abdelaziz et Said Boueflika
Abdelaziz et Said Boueflika
« Saïd Bouteflika, dit-on, a chargé Ali Haddad de prendre langue avec les amis de Fillon afin de fixer un rendez-vous avec lui. Mais sans succès. Saïd Bouteflika, qui veut à tout prix voir un candidat potentiel aux élections françaises, confirme, par cette attitude, qu’il veut succéder à son frère en 2019 », rapporte mardi le site Tamurt.info.

Selon le site d’information, « Saïd Bouteflika sait pertinemment qu’il ne sera pas président sans l’aval de la France ».

« La mission d’Ali Haddad était précise, convaincre les proches de Fillon notamment Pierre Gattaz, président du puissant Medef, Mouvement des Entreprises françaises, dans le but d’organiser une hypothétique et improbable rencontre informelle entre François Fillon et Saïd Bouteflika », souligne pour sa part le site mémoire harki.

"Le moyen ingénieux que Saïd Bouteflika a cru détenir pour appâter le très probable futur Président français, était bien entendu l’argent public ou du moins ce qui reste dans le fonds décaissé", poursuit le site.

« La réponse de François Fillon était claire, nette et précise, un refus catégorique à l’invitation de Saïd Bouteflika : « Non, je refuse catégoriquement de le recevoir », rapportent plusieurs médias algériens.

Mardi 27 Décembre 2016 - 18:19






1.Posté par Dzirihor le 28/12/2016 02:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et vous pensez qu'il y a des crétins qui vont croire à ces sornettes ? A part quelques rares marocains comme l'auteur de cette ineptie, il n'y en aura pas!

2.Posté par Mohamed Djamel le 29/12/2016 17:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous savez, Said BOUTEFLIKA est un algérien. A ce titre, il peut et il a le droit de se présenter à n'importe quelle élection dans son pays. Et c'est le peuple algérien seul qui décidera. M. Fillon auquel nous souhaitons bonne année 2017, n'est malheureusement pas inscrit sur la liste électorale en Algérie.

3.Posté par MalikBentouil le 20/01/2017 11:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Mohamed Djamel il est naïf ou non connaisseur celui qui ne croit pas que la France ait son mots à dire et son accord à donner quant aux éléctions en Algérie! Si vous saviez à quel point la France s'ingère dans les affaires politiques algériennes, vous vous renomeriez Charles ou Michel!
Comment expliqueriez-vous que l'Algérie qui a été colonisé, qui a vécu des atrocités lors de la guerre d'indépendance (viols, massacres...etc), qui réclame une reconnaissance et une indemnisation, donc avec tout ça, fournis du gaz et pétrole pour l'essors économique et le bien-être de son boureau?!!!
La France tire les ficelles en Algérie.
l'Algérie reste un département français, et c'est à Paris que ce décide le sort de l'Algérie.
Tout "candidat" dois étre adoubé par la France pour prétendre prendre le pouvoir et s'en amuser...depuis 40 ans.

Nouveau commentaire :
Twitter