Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Fillon fait pénitence pour Hortefeux et Besson


Lundi 28 Juin 2010 modifié le Dimanche 4 Juillet 2010 - 18:35




Lors de l'inauguration d'une grande mosquée à Argenteuil, le premier ministre a loué l'Islam de France, une religion du «juste milieu», et promis d'être «intraitable» à l'égard du racisme.
Lors de l'inauguration d'une grande mosquée à Argenteuil, le premier ministre a loué l'Islam de France, une religion du «juste milieu», et promis d'être «intraitable» à l'égard du racisme.
Qu’y avait-il d’extrêmement urgent, de politiquement pertinent pour que le premier ministre François Fillon paie de sa propre personne et assiste à l’inauguration de la mosquée « Al Ihsan » (la bienfaisance) à Argenteuil, dans le Val d’Oise ce Lundi ? La question n’est ni un caprice d’esprit éreinté par la course haletante derrière les grands titres de l’actualité, en quête de repos estival, ni une manière de provoquer un débat factice là où les agendas politiques s’emboitent souvent dans la cohérence. François Fillon aurait pu s’abstenir d’une telle démarche. Personne ne l’aurait même pas remarqué tant il n’est pas dans les habitudes des locataires de Matignon d’essaimer leurs emplois de temps par des inaugurations des lieux de culte.

Dans le cas de François Fillon à Argenteuil, cela fleure bon la grande stratégie de communication politique. A quelques jours d’un débat passionné sur l’interdiction de la Burqa en France, réduit par beaucoup et souvent à tort, à une stigmatisation de l’identité et de la pratique des musulmans de France, les stratèges de François Fillon ont dû se gratter le crâne jusqu’à des rougeurs visibles pour trouver une action d’éclat qui envoie un message d’estime et de valorisation pour les musulmans de France. Et qu’y a-t-il de plus rassurant que d’inaugurer une grande mosquée en présence des grandes notabilités de l’Islam de France. Le geste est fort, surtout pour une religion, la deuxième en France, dont la présence même sur le sol français et sournoisement remise en cause et qui continue à se pratiquer dans des caves sauvages ou des garages désaffectés.

François Fillon, chef de gouvernement, a tenu à inaugurer personnellement cette mosquée avec la volonté explicite de prendre les choses en main. Mais l’a-t-il fait de manière volontaire ou contrainte, dans la mesure où de pareilles activités sont en général du domaine du ministère de l’intérieur et du culte, fonction occupée actuellement par Brice Hortefeux ? Même si ce dernier fait partie de la délégation qui a inauguré la mosquée d’Argenteuil, il aurait été difficile, limite cocasse, de le voie seul au commandes d’une telle opération. Brice Hortefeux se distingue actuellement dans l’histoire des ministres de l’intérieur, d’être le seul à avoir été condamné par la justice pour « injures raciales » suites à ses confidences politiquement incorrectes sur le seuil des arabes et « des auvergnats » à supporter sur les territoires de la république.

L’inauguration de la Mosquée d’Argenteuil, « la plus grande mosquée d’Europe par sa superficie » selon son gérant Abdelkader Achebouche, intervient alors que les braises du débat sur l’identité nationale animé par le ministre de l’immigration et de l’identité nationale Eric Besson, sont toujours vivaces. Ce débat, lancé à la base pour construire une réflexion sur qu’ « être Français aujourd’hui » avait été organisé dans la précipitation et l’amateurisme et a fini par libérer une dangereuse parole raciste et xénophobe qui menace l’ensemble du vivre ensemble républicain. La démarche de François Fillon vise, dans ce contexte de suspicion généralisé, à recréer un lien de confiance entre une communauté musulmane française qui vit sa foi sur le fils du rasoir et une république tentée et travaillée opportunément par les démons de l’intolérance et de l’exclusion.

Lundi 28 Juin 2010 - 13:36

Mustapha Tossa





1.Posté par Pascal Hilout le 28/06/2010 22:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La République perd la boule et remet de plus en plus les religions, chrétienne, juive et musulmane au centre de la vie citoyenne au lieu de rester neutre comme l'exige le pacte laïque et républicain.

C'est le début de la fin d'un consensus qui avait mis beaucoup de temps a être obtenu.

N'oublions surtout pas que les religions sont faites pour séparer les êtres et pour renforcer leur propre commautés, chacune de son côté.

L'islam et le judaïsme en particulier avec leurs interdits qui permettent de consolider des ghettos culinaires, linguistiques (Al-Ihsân au lieu de Bienfaisance, B'naï B'rit au lieu de Enfants de l'Alliance), sexuels, vestimentaires, sportifs, médicaux, commerciaux et surtout matrimoniaux et sépulcraux. C'est la reproduction, la vie et puis la mort à part et à l'écart.

Disons tous non aux ghettos ! Non au retour du religieux dans la Cité pour nous séparer et semer la discorde entre nous avant qu'on en arrive à ériger des murs de séparation et de lamentation entre les êtres.

Avec tous mes respects
Pascal Hilout, né Mohamed
Rédacteur à Riposte Laïque.

2.Posté par Elie le 28/06/2010 23:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce Pascal Hilout est un extrémiste dérangé mental qui se fait prendre pour un "musulman" et qui a fait alliance avec les dogmatiques islamophobes et xénophobes ! Stop à l'usurpation et à la haine de la religion.

3.Posté par Pascal Hilout le 29/06/2010 09:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Elie,

Sauf que le dérangé que je suis vous explique quelques vérités sur les ghettos et les murs de séparation et de lamentation que vous n'osez pas regarder en face puis dénoncer.
Le dérangé, vous-dérangerait-il ?

"Moha le fou, Moha le sage", vous connaissez ?

Nouveau commentaire :
Twitter