Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Ferhat Mehenni : "La plupart des soutiens de la RASD se sont volatilisés" malgré les "efforts algériens agressifs"


Mercredi 20 Juillet 2016 modifié le Jeudi 21 Juillet 2016 - 12:18

Le président du Gouvernement Provisoire Kabyle (MAK), Ferhat Mehenni, a félicité le Maroc qui a annoncé au sommet de Kigali sa décision de réintégrer l’Union africaine. "Le Maroc a claqué la porte de l’OUA en 1984 pour protester contre l’admission au sein de celle-ci de la RASD, suite à des efforts diplomatiques algériens agressifs. Aujourd’hui, 32 ans après, la plupart des soutiens de la RASD se sont volatilisés", a-t-il déclaré dans un entretien avec le site Siwel.




Ferhat Mehenni : "La plupart des soutiens de la RASD se sont volatilisés" malgré les "efforts algériens agressifs"
"Ce retour du Maroc au sein de l’UA dont il est non seulement membre de droit mais aussi membre fondateur, met fin à la politique de la chaise vide. C’est une victoire de toute l’Afrique. Mais, comme l’a dit le Roi Mohammed VI dans sa lettre au président de l’Union Africaine, +si le Maroc a quitté l’OUA il n’a jamais quitté l’Afrique+». Son action s’est même renforcée au fil des décennies", a souligné le président du MAK.

"La pétition pour le retour du Royaume au sein de l’organisation continentale a déjà recueilli la signature de la majorité des pays membres. Le passage par Alger est presque une formalité ", a-t-il souligné.

Interrogé sur le "refus" des autorités consulaire marocaines en France de lui accorder un visa, Ferhat Mehenni, a balayé la polémique, indiquant que sa "demande de visa n’a pas été déposée dans les délais car l’invitation officielle au colloque ne m’est parvenue qu’une semaine avant la tenue de cet événement."

"Cela a dû créer un malentendu que je tiens à lever. S’il y a eu lenteur administrative, on ne peut l’interpréter comme un refus", a-t-il ajouté.
Mercredi 20 Juillet 2016 - 18:49

Par Samir Amor




Nouveau commentaire :
Twitter