Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Faut-il plus craindre al-Nosra que l'Etat islamique?


Mardi 26 Janvier 2016 modifié le Mardi 26 Janvier 2016 - 18:20

Selon un rapport de "l'Institute for the Study of War" et de "l'American Enterprise Institute", cité par CNN, le Front al-Nosra constitue à terme une plus grande menace pour la sécurité des Etats-Unis que l'Etat islamique. La stratégie américaine qui consiste à concentrer ses efforts sur Daech est erronée, indiquent plusieurs experts. Egalement dénommé Jabhat al-Nosra, le Front al-Nosra est la branche armée d'Al-Qaida en Syrie.




Les Etats-Unis ont accusé le Front al-Nosra d'être responsable de la détention de 43 Casques bleus.
Les Etats-Unis ont accusé le Front al-Nosra d'être responsable de la détention de 43 Casques bleus.
"Des attaques conjointes des deux organisations terroristes pourraient menacer l'économie mondiale et provoquer les sociétés occidentales à instaurer des restrictions intransigeantes en termes de libertés et de droits civils, créant ainsi un risque pour les valeurs et le mode de vie américains", indique le document.

Parmi les auteurs du rapport, on retrouve Fred et Kim Kagan. Fred Kagan est considéré comme l'architecte de la "stratégie de projection en Irak". Kim Kagan est l'ancienne conseillère du général David Petraeus, ancien directeur de la CIA. Selon elle, il n'est pas impossible qu'Al-Nosra prévoit de commettre des attentats en Occident. "Même si l'EI est plus 'à la mode', les deux groupes forment une menace pour les Etats-Unis. Al-Nosra tente également de monter la communauté musulmane contre l'Occident".

Selon elle, la filière syrienne d'Al-Qaida constitue à terme une menace plus grande que l'EI. La lutte contre Al-Nosra, qui profite du chaos en Syrie pour étendre son influence, sera plus difficile que celle menée contre le groupe dirigé par Abu Bakr al-Baghdadi. "Al-Nosra se répand tranquillement au sein de la population et de l'opposition syrienne. Il adopte une position attentiste et attend la défaite de Daech pour prendre le contrôle du djihad mondial", analyse-t-elle.

Les versions divergent mais Al-Nosra aurait vu le jour fin 2011. Son noyau dur serait constitué de chefs djihadistes libérés par Bachar al-Assad et par des vétérans syriens d'Irak, en Syrie ou venus d'Irak, qui se battaient sous la bannière de l'État islamique d'Irak. Aujourd'hui, le groupe contrôle de vastes territoires dans le nord-ouest de la Syrie et lutte contre l'armée de Bachar.

A l'heure actuelle, il n'est pas considéré comme une menace directe pour les Etats-Unis. Selon Kim Kagan, Al-Nosra aurait décidé de ne pas s'en prendre à des cibles occidentales pour l'instant. "La priorité du commandement d'Al-Qaïda consiste à assurer les succès en Syrie et à éviter de devenir une cible des USA", précise-t-elle dans le rapport.

Malgré l'hostilité ouverte du groupe envers l'État islamique, Al-Nosra a apporté son soutien aux attaques commises à Paris le 13 novembre dernier. "Nous sommes heureux de constater qu'une secte déviante a été capable de mettre en œuvre une opération, couronnée de succès, à l'encontre des Kufaar (infidèles)", aurait déclaré l'un des leaders du groupe via Twitter.
Mardi 26 Janvier 2016 - 18:16

Source 7sur7




Nouveau commentaire :
Twitter