Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Espagne: un juge demande que le chef du Polisario soit entendu par la police


Vendredi 18 Novembre 2016 modifié le Vendredi 18 Novembre 2016 - 16:19

Un juge espagnol a convoqué samedi le secrétaire général du Polisario, Brahim Ghali, dans le cadre d'une enquête ouverte après une plainte pour des assassinats et des tortures, espérant profiter d'un déplacement de M. Ghali en Espagne, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.




Dans une ordonnance rendue mardi, le magistrat demande à la police d'entendre Brahim Ghali le 19 novembre dans les dépendances de l'Audience nationale, juridiction spécialisée dans les affaires politiques et financières qui siège à Madrid.

Il précise avoir rouvert l'enquête préliminaire, qui avait été classée en raison des difficultés d'identification des 28 personnes, dont Ghali, visées dans la plainte de l'Association sahraouie pour la défense des droits de l'Homme (Asadedh).

L'association y dénonce des "assassinats", des "tortures", des "disparitions", des "détentions arbitraires" et des "actes de terrorisme", qui ont selon elle été commis par le Front Polisario dans un camp de réfugiés à Tindouf au sud de l'Algérie dans les années 1970 et 1980.

Brahim Ghali, secrétaire général du Polisario, devait se rendre en Espagne à partir de jeudi et jusqu'à samedi pour participer à une conférence de soutien aux séparatistes à Barcelone. Mais finalement Ghali a annulé son déplacement en Espagne.

La plainte porte sur des faits commis entre 1974 et 1988, et concerne des détentions arbitraires et "plusieurs dizaines d'assassinats" dans le camp de réfugiés de Tindouf en Algérie, contrôlé par le Polisario, a déclaré à l'AFP le président de l'Asadedh, Ramdan Mesaud Larbi.

(Avec AFP)

Vendredi 18 Novembre 2016 - 02:43





Nouveau commentaire :
Twitter