Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




En quinze ans de règne du Roi Mohammed VI, le Maroc a "profondément changé" (J.A)


Samedi 26 Juillet 2014 modifié le Samedi 26 Juillet 2014 - 21:29

En quinze ans de règne du Roi Mohammed VI, le Maroc a ''profondément changé", note l'hebdomadaire "Jeune Afrique" (J.A) à paraître lundi, soulignant que le Souverain a réconcilié le pays avec son passé et ses racines, l'a modernisé et s'est attaqué aux grands défis sociaux.




Dans un spécial consacré au 15e anniversaire de l'intronisation du Roi, le magazine relève qu'"il faudrait être aveugle, de mauvaise foi ou les deux ensemble pour ne pas reconnaître qu'en quinze ans le royaume a profondément changé".

Pour François Soudan, directeur de la rédaction de "Jeune Afrique", quatre évolutions majeures méritent d'être soulignées, tant ''elles sont synonymes du changement irréversible'' voulu par SM le Roi.

Evoquant tout d'abord le travail de mémoire, d'inventaire et de réconciliation avec le passé entamé dès les premières années du règne du Souverain, François Soudan souligne que cette introspection pionnière dans la région est l'une des raisons pour lesquelles le Maroc a pu, en grande partie, faire l'économie de la vague des printemps arabes.

"SM le Roi Mohammed VI avait perçu, dès le début des années 2000, la nécessité d'une démarche proactive, participative et inclusive ", relève la publication, faisant remarquer que l'Etat a desserré le carcan de la pensée unique et permis la libre expression de sujets hier tabous, tels les droits de l'Homme ou la peine de mort.

Ce changement profond est aussi perceptible à travers la lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale, qui est pour le Roi Mohammed VI "le chantier prioritaire d'un règne", fait remarquer l'hebdomadaire, soulignant que le Souverain a perçu l'impact de proximité et la charge d'exemplarité de l'INDH, dont il suit quasi quotidiennement les réalisations.

Le magazine note, à cet effet, que la FAO a publiquement félicité le Maroc pour avoir atteint, avec deux années d'avance, les objectifs du Millénaire en termes de lutte contre la pauvreté, et salué les progrès enregistrés par le Royaume dans ce domaine.

La troisième évolution majeure du règne est l'émergence d'une classe moyenne moderne, ouverte et urbanisée, socle et acteur à part entière du développement, indique J.A pour qui l'accélération de projets urbains innovants et respectueux de l'environnement, destinés à fournir à cette classe des conditions adaptées à ses revenus et à ses exigences, provient de la volonté du Souverain.

Le quatrième mouvement significatif du changement opéré est la reconquête de l'Afrique, écrit le magazine, rappelant que le Souverain a multiplié les visites dans le Continent, privilégiant l'humanitaire, le social, l'économie et la diffusion d'un islam de tolérance et de modération.

Dans ce spécial de 14 pages intitulé "Maroc 1999-2014 : la métamorphose", l’hebdomadaire dresse un tableau exhaustif des réalisations accomplies sous le règne de Mohammed VI dans les domaines politique, économique, social et culturel.

Le président du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH), le politologue Mohamed Tozy et le romancier et essayiste Fouad Laroui ont contribué à la conception de ce spécial, en livrant des témoignages sur le cheminement du Maroc vers la modernité et la consolidation de l'Etat de droit.

Samedi 26 Juillet 2014 - 21:22





Nouveau commentaire :
Twitter