Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Emmy Awards: "Breaking Bad", la série culte rafle quatre statuettes majeures


Mardi 26 Août 2014 modifié le Mardi 26 Août 2014 - 12:02




La 66e cérémonie des Emmy Awards a été dominée lundi par "Breaking Bad" qui rafle quatre statuettes majeures, dont celle de meilleure série dramatique, et y ajoute celle du meilleur scénario au terme d'une soirée qui a pris les allures d'un riche adieu de la profession à cette fiction majeure des années 2010.

L'académie, connue pour un certain conservatisme, a récompensé la série "Modern Family" au titre de meilleure comédie de l'année et ce pour la cinquième fois consécutive dans un genre à nouveau dépourvu du moindre suspense.

La liste des nominations présentée à la mi-juillet avait laissé espérer une forme de renouvellement dans le palmarès et laissé attendre quelques surprises lors des résultats. Il n'en a rien été tant les nouveaux venus ont été éclipsés par les séries déjà en place.

"Breaking Bad", dont la cinquième et dernière saison a été coupée en deux et diffusée sur deux années en 2012 et 2013, obtient comme l'an passé l'Emmy le plus convoité de meilleure série dramatique.

La consécration est certainement méritée pour l'une des productions les plus originales de ces dernières années.

Elle s'impose dans la catégorie reine devant "Game of Thrones", adaptation de la saga de fantaisie médiévale de l'auteur George R. R. Martin, et devant la fiction policière "True Detective" qui a été l'une des plus commentées depuis le début de l'année.

Ces deux productions estampillées HBO pouvaient espérer une reconnaissance qui fuit la chaîne câblée depuis le deuxième Emmy obtenu en 2007 par les Soprano.

Pire, il n'y a pas de lot de consolation pour le Home Box Office puisque Matthew McConaughey et Woody Harrelson, qui tiennent l'affiche de "True Detective", se font coiffer par Bryan Cranston pour la statuette de premier rôle masculin. L'acteur décroche son quatrième titre après ceux de 2008, 2009 et 2010 pour sa prestation d'un petit prof de chimie du Nouveau Mexique qui devient un narcotrafiquant.

Aaron Paul obtient l'Emmy de second rôle masculin après ceux de 2010 et 2012 et Anna Gunn celui de second rôle féminin après celui de l'an passé.



"MODERN FAMILY" ENCORE ET TOUJOURS


Cette pluie de récompenses résonne comme une sorte d'adieu fait à la production de Vince Gilligan avant l'arrivée d'une série dérivée intitulée "Better Call Saul" avec l'un des protagonistes de "Breaking Bad" en février prochain sur la chaîne AMC (American Movie Classics)

Le premier rôle féminin dans une série dramatique revient à Julianna Margulies, déjà primée en 2011, pour sa composition dans la série "The Good Wife" sur CBS où elle incarne une avocate. La cinquième saison de cette production a été largement saluée par la critique.

La soirée a pris un fort air de déjà vu lorsqu'ont été distribués les prix pour la comédie au point d'éprouver un sentiment de répétition.

"Modern Family", qui fait le bonheur de la chaîne ABC, est la meilleure série comique pour la cinquième année consécutive ce qui lui fait égaler le record de la sitcom "Frasier" qui avait dominé sans partage le palmarès de 1994 à 1998.

La production "Orange Is The New Black" de Netflix, relatant la vie d'une trentenaire de la classe moyenne dans une prison pour femmes, ne réussit pas à détrôner les aventures de trois familles peu conventionnelles.

La raison tient sans doute au format adopté par "Orange" qui est celui des séries dramatiques (une heure) et au ton plus grinçant et désespéré que réellement drôle ou moqueur.

Jim Parsons, qui joue Sheldon Cooper dans "The Big Bang Theory" (CBS), une histoire de geeks californiens et de leurs copines ressemblant de plus en plus à "Friends", est couronné comme premier rôle masculin pour la quatrième fois (2010, 2011, 2013, et 2014).

Julia Louis-Dreyfus est meilleur rôle féminin pour la troisième année consécutive dans la série "Veep", satire politique de HBO racontant les tribulations d'une vice-présidente des Etats-Unis.

La meilleure mini-série cette année est "Fargo", une déclinaison en dix épisodes du célèbre film de Joel et Ethan Coen paru en 1996. Cette production présentait un casting remarquable avec Billy Bob Thornton, Martin Freeman et Colin Hanks notamment.

La soirée a également été marquée par l'hommage émouvant que l'acteur Billy Cristal a rendu à Robin Williams retrouvé mort chez lui il y deux semaines.

Mardi 26 Août 2014 - 11:58





Nouveau commentaire :
Twitter