Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





El Minzah, le mythique hôtel de Tanger déclassé de 5 à 3 étoiles


Mardi 27 Septembre 2016 modifié le Mardi 27 Septembre 2016 - 21:32

El Minzah, l’hôtel mythique de Tanger qui a accueilli des stars et des chefs d’Etat n’est plus que l’ombre de ce qu'il était au point d’être déclassé de 5 à 3 étoiles. C’est en tout cas la décision d’une commission de contrôle du ministère marocain du Tourisme qui a décidé de déclasser l’hôtel El Minzah en attendant de statuer dans 15 jours sur son éventuelle fermeture.




Le légendaire établissement, construit en 1928 par un aristocrate anglais, Lord Bute, vient d'être rétrogradé de 5 à 3 étoiles après le constat consternant d'une inspection des services du ministère du Tourisme.

''Une commission de contrôle a effectué le jeudi 22 septembre 2016 une visite d'inspection et de contrôle à l'hôtel El Minzah Tanger et a relevé des manquements graves, particulièrement au niveau des cuisines où il a été constaté un manque sévère d'hygiène et de sécurité alimentaires'', précise le ministère dans un communiqué.

Ce contrôle a révélé "des manquements graves" dans l'hébergement, la restauration, l'entretien, et plus particulièrement dans les cuisines, où un "manque sévère d'hygiène et de sécurité alimentaires" a été constaté.

Devant cet état de fait, ''la commission a décidé d'accorder à l'établissement un délai de 15 jours pour se mettre en conformité avec les exigences d'hygiène et de sécurité alimentaire''.

Avec sa cour hispano-mauresque, ses portes de bois précieux et ses patios luxueux, El Minzah est une véritable institution à Tanger, sur la côte du détroit de Gibraltar, ville célèbre pour avoir accueilli au siècle dernier des personnalités étrangères de différents horizons : espions, mondains, aventuriers ou exilés excentriques. Il a aussi vu passer Winston Churchill, l'actrice Rita Hayworth, le couturier Yves Saint-Laurent ou l'écrivain Paul Bowles.
Mardi 27 Septembre 2016 - 09:54

Par Sara Daumas




Nouveau commentaire :
Twitter