Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Dialogue stratégique Maroc-USA: un outil efficace pour la construction de l'UMA (M. Amrani)


Vendredi 14 Juin 2013 modifié le Vendredi 14 Juin 2013 - 18:02




Dialogue stratégique Maroc-USA: un outil efficace pour la construction de l'UMA (M. Amrani)
Le Maroc a exprimé sa disponibilité à faire du partenariat stratégique avec les Etats-Unis un instrument efficace à même d'engager une réflexion sur les perspectives de la construction de l'UMA, et de réussir une intégration régionale susceptible de dépasser les différends et de renforcer la stabilité, la complémentarité et la prospérité économique maghrébine, a indiqué le ministre délégué aux Affaires étrangères et à la Coopération, Youssef Amrani.

Dans une déclaration à la presse à l'issue de ses entretiens, vendredi à Rabat, avec la secrétaire d'Etat adjoint au Département d'Etat américain chargée des affaires politiques, Wendy Sherman, M. Amrani a souligné l'urgence de parvenir à une solution politique de la question du Sahara, dans un contexte régional marqué par de "profondes incertitudes politiques et sécuritaires". Cette solution, a-t-il dit, est "de nature à contribuer à l'émergence d'un nouvel ordre maghrébin, qui transcende les antagonismes d'une ère dépassée et favorise l'éclosion d'une intégration partenariale ambitieuse, compétitive et solidaire entre les cinq pays du Maghreb".

Le Maroc, a ajouté le ministre, a réaffirmé "sa détermination à continuer à travailler de bonne foi avec le Secrétaire général des Nations Unies et son envoyé personnel pour parvenir à une solution politique négociée et réaliste, basée sur les paramètres arrêtés par les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité", rappelant les initiatives prises par le Royaume pour promouvoir le développement global dans ses différentes dimensions au profit des populations des provinces du Sud.

Il a également fait part de la satisfaction du Maroc de la position des Etats-Unis d'Amérique "qui considèrent que le projet d'autonomie marocain est sérieux, réaliste et crédible, tel que souligné dans la déclaration conjointe entérinée le 13 septembre 2012 à Washington".

Concernant la situation dans la région sahélo-saharienne, M. Amrani a indiqué que le Maroc en tant que membre non permanent du Conseil de Sécurité, continue d'attirer l'attention de ses partenaires et de la communauté internationale sur la nécessité impérieuse de "répondre de manière urgente, déterminée et solidaire aux développements inquiétants dans cette région", soulignant que l'engagement international au Mali devrait permettre, d'une part, à la communauté internationale d'"endiguer le démembrement d'un pays africain par des groupes terroristes et séparatistes et, d'autre part, d'empêcher la déstabilisation de tous les pays du Sahel et de son voisinage".

Evoquant la question palestinienne, le ministre a réaffirmé la position constante du Maroc appelant au rétablissement des droits légitimes du peuple palestinien dans le cadre d'un Etat indépendant avec Al Qods Alcharif comme capitale et à la reprise immédiate des négociations conformément aux résolutions pertinentes des Nations Unies. Il a rappelé, à cet égard, les actions engagées parle le Roi Mohammed VI, en sa qualité de Président du Comité Al Qods, pour la défense de la cause palestinienne et la préservation du caractère et du cachet authentiques de la Ville sainte.

Au sujet de la crise syrienne, le ministre a réitéré l'urgence de mettre fin à la violence et à la situation humanitaire catastrophique ainsi que la nécessité de parvenir à une solution politique à même de répondre aux aspirations légitimes du peuple syrien dans le respect de l'intégrité territoriale et de l'unité nationale de la Syrie.

Au volet économique, M. Amrani a fait part de la détermination du Maroc à oeuvrer au "développement humain et économique au service d'une prospérité partagée". "Il s'agit dans ce sens d'optimiser les retombées de l'accord de libre-échange unissant les deux pays et de mettre en uvre un agenda de coopération évolutif de soutien aux réformes menées par le Royaume à travers des mécanismes d'accompagnement ambitieux à l'instar du programme Millenium Challenge Compact", a-t-il expliqué.

"La 1ère session de la Business Conférence, le 4 décembre 2012, a permis de promouvoir les opportunités d'investissement et les atouts qu'offre le Royaume, en tant que porte d'accès idéal vers les marchés africain, arabe et européen, et de déterminer des secteurs susceptibles de constituer des leviers essentiels pour le développement des échanges bilatéraux, notamment le secteur de l'aéronautique, de l'automobile, de l'énergie (y compris les énergies renouvelables) et de l'agriculture", a ajouté le ministre.

M. Amrani a par ailleurs indiqué que le Maroc a exprimé l'intérêt porté aux travaux menés par le groupe de travail politique du Dialogue Stratégique Maroc-USA pour la mise en place de programmes visant la réalisation des objectifs prometteurs de la nouvelle Constitution particulièrement dans les domaines de la réforme de la justice, du développement humain et des droits de l'Homme, du renforcement des structures de bonne gouvernance, de la promotion de l'approche genre et de l'autonomisation de la femme et l'élargissement des libertés civiles.

Ce groupe est appelé à promouvoir et soutenir une approche bilatérale concertée concernant la résolution pacifique des différends au niveau de l'ONU et d'autres organisations internationales, a-t-il souligné.







Vendredi 14 Juin 2013 - 17:56





Nouveau commentaire :
Twitter