Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Des figurants pour accueillir Sarkozy sur un chantier


Vendredi 3 Février 2012 modifié le Vendredi 3 Février 2012 - 16:02

L'Élysée aurait fait appel à des figurants pour étoffer les rangs des ouvriers présents sur un chantier où le chef de l'État était venu vendre son projet contre la crise du logement.




Des figurants pour accueillir Sarkozy sur un chantier
Le président qui, officiellement, n'est pas encore en campagne soigne sa communication. Selon nos confrères d'Europe 1, l'Élysée aurait fait venir des figurants pour la visite de Nicolas Sarkozy jeudi sur un chantier de construction de Mennecy (Essonne) où le chef de l'Etat s'était rendu pour défendre son plan d'intervention contre la crise du logement.


Nos confrères d'Europe 1 ont révélé qu'une partie des ouvriers présents sur le site jeudi ne travaillaient pas sur le chantier, certains auraient même été de simples figurants qui ne travaillaient pas dans le BTP. Plusieurs dizaines de personnes seraient ainsi venues renflouer les rangs des 60 ouvriers présents sur place.

«Il y en a qui sont venus d'autres chantiers», a affirmé l'un des ouvriers en intérim depuis plusieurs mois au micro d'Europe 1. L'un de ses collègues évoque également des consignes de la direction de l'entreprise Leon Grosse en charge du chantier. Les ouvriers et les faux ouvriers auraient été priés de faire semblant de travailler devant la presse, alors que la température glaciale leur interdisait de travailler ce jour-là. D'ailleurs, dès la fin de la visite, tous les ouvriers seraient rentrés chez eux.

Interrogé sur le sujet, l'Élysée explique avoir «simplement voulu donner la possibilité d'être présents, à tous ceux qui ont, par le passé, ou auraient à l'avenir à travailler sur ce chantier». D'autre part, personne n'était disponible vendredi matin chez Leon Grosse pour répondre aux questions du Figaro.

Couac d'organisation ou manipulation, ces pratiques sont fréquentes. Cet automne, François Bayrou a été épinglé en flagrant délit de faire appel à des figurants anglo-saxons pour son site internet.

En juin dernier, c'est l'attachée de presse d'Eric Ciotti (député des Alpes-Maritimes) qui est apparu dans un reportage de TF1 sur l'absentéisme scolaire en tant que mère de famille… alors qu'elle n'avait pas d'enfants.

En août 2009, c'est le ministre de l'Éducation Luc Chatel qui est tombé sur une élue locale UMP dans un supermarché dans lequel il était venu faire la promotion d'une opération de produits à bas prix pour la rentrée. Une initiative malheureuse qui aurait été prise par Intermarché et non par le ministre.

À gauche, le site internet «les jeunes avec Hollande» a, par mégarde, utilisé l'été dernier un cliché pris pendant un meeting de Nicolas Sarkozy en avril 2007.

Vendredi 3 Février 2012 - 13:43

Source Le Figaro





1.Posté par Philomene le 04/02/2012 11:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelle honte de ridiculiser ainsi la France et les Français dans le monde entier. C'est une faute professionnelle grave, cela devrait conduire a un licenciement sans indemnité. Quelle honte !

2.Posté par luc nemeth le 04/02/2012 18:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chouchou est en pleine repentance : à travers ce gag, désopilant il a décidé de nous faire enfin rire ! Car enfin jusqu'ici le personnage avait quelque chose de résolument sinistre ; et même en s'appuyant sur le ventre, ou en prenant les choses au second degré (que l'on pense à une envolée du célèbre escroc Chirac, après une pollution maritime, s'en prenant aux... "voyous des mers"), on n'aura guère eu d'occasions, depuis son arrivée au pouvoir...

3.Posté par luc le 06/02/2012 10:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
d'accord avec vous, Philomene, mais c'est encore faire un trop beau cadeau au triste sbire que de dire qu'il ridiculise "la France"...

Nouveau commentaire :
Twitter