Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




De "graves failles" dans les systèmes de sécurité informatique de la Suède (Office national d'audit)


Jeudi 20 Novembre 2014 modifié le Jeudi 20 Novembre 2014 - 20:43




L'Office national d'audit a affirmé, jeudi, avoir détecté de "graves failles" dans la façon avec laquelle les autorités suédoises gèrent la sécurité informatique, en estimant que le gouvernement n'a aucun contrôle sur la question.

L'Office, qui a réalisé un rapport sur la sécurité informatique des organismes gouvernementaux et la façon dont ces derniers traitent les données sensibles, a affirmé dans un communiqué, qu'il "peut y avoir de graves conséquences si ces données sont perdues, volées ou manipulées".

"Il y a un risque que les organismes gouvernementaux et les sociétés gérées par l'Etat ne respectent pas leurs obligations, comme le paiement des salaires et la gestion du trafic ferroviaire", souligne l'Office.

Le gouvernement n'a pas une image complète de l'état actuel de la sécurité des systèmes informatiques dans les administrations publiques, et n'a pas donc la capacité de traiter cette question efficacement, poursuit l'Office.

Selon cet organisme, des failles dans les systèmes de sécurité informatique ont été détectées dans des organismes comme l'Agence nationale de gestion des crises, l'Institut national de défense radio de la Suède et les services de renseignement suédois.

Les conclusions du rapport de l'Office national d'audit viennent confirmer les résultats d'une enquête menée récemment par le quotidien "Dagens Nyheter", qui a démontré que les infrastructures et les bâtiments en Suède sont vulnérables aux cyber-attaques, y compris les postes de police, les gares, les immeubles et même la station spatiale de Kiruna.

Selon l'enquête du quotidien, les systèmes d'éclairage, de chauffage et de ventilation sont faciles à pirater et seulement quelques minutes sont nécessaires pour provoquer le chaos dans des centaines de propriétés.

Jeudi 20 Novembre 2014 - 20:42





Nouveau commentaire :
Twitter