Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Crise du Golfe : Macron veut jouer un rôle actif en appui à la médiation koweïtienne


Vendredi 15 Septembre 2017 modifié le Samedi 16 Septembre 2017 - 05:45




Crise du Golfe : Macron veut jouer un rôle actif en appui à la médiation koweïtienne
Le président français Emmanuel Macron a réaffirmé, vendredi, la volonté de la France de jouer un rôle actif en appui à la médiation koweïtienne en vue de trouver une issue à la crise du Golfe.

"Le président de la République a réaffirmé la volonté de la France, qui entretient des relations d'amitié et de confiance avec tous les pays impliqués dans cette crise, de jouer un rôle actif en appui à la médiation koweïtienne, pour qu’une issue rapide soit trouvée à cette situation", a indiqué l’Elysée dans un communiqué rendu public à l’issue d’un entretien à Paris entre M. Macron et l’Emir du Qatar, Cheikh Tamim Al Thani.

"Le Président de la République et l’Emir ont évoqué la crise en cours entre le Qatar et plusieurs pays du Moyen-Orient. Le Président de la République a exprimé sa préoccupation face à des tensions qui menacent la stabilité régionale, entravent la résolution politique des crises et l’efficacité de notre lutte collective contre le terrorisme", a ajouté la même source, faisant savoir que le chef de l’Etat français a demandé que les mesures d’embargo affectant les populations du Qatar, en particulier les familles et les étudiants, soient levées le plus rapidement possible.

"L’Emir ayant présenté les efforts du Qatar en la matière, le président de la République a rappelé la détermination totale de la France à lutter contre le terrorisme et son financement et la nécessité de renforcer tous les dispositifs nationaux, régionaux et internationaux à cette fin", selon le communiqué.

L'Elysée a aussi affirmé que le président français et l’Emir du Qatar sont résolus à approfondir la coopération entre les deux pays dans ce domaine et à mettre en place des mécanismes communs destinés à assécher les sources de financement du terrorisme et prévenir la radicalisation, notant qu’ils sont convenus de travailler ensemble dans la perspective de la conférence sur la lutte contre le financement du terrorisme que la France organisera début 2018.

Vendredi 15 Septembre 2017 - 18:36





Nouveau commentaire :
Twitter