Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Conférence ministérielle sur la situation en Libye le 17 septembre à Madrid


Jeudi 11 Septembre 2014 modifié le Jeudi 11 Septembre 2014 - 09:35

Une conférence ministérielle sur la stabilité et le développement de la Libye se tiendra, le 17 septembre à Madrid, avec la participation de pays de la région et de représentants d'organisations internationales. Pour la préparation de cette rencontre, le ministre espagnol des Affaires étrangères et de la coopération José Manuel Garcia Margallo a reçu, mardi à Madrid, son homologue libyen Mohamed Abdelaziz.




José Manuel Garcia Margallo
José Manuel Garcia Margallo
Selon le ministère espagnol des affaires étrangères et de la coopération, cette réunion avait pour objectif d'"analyser la crise actuelle en Libye " et de "préparer" la conférence ministérielle sur la stabilité et le développement dans ce pays mercredi prochain.

Cette conférence intervient en raison de "la grave situation politique interne en Libye, qui présente des risques pour la stabilité de la région méditerranéenne, et qui constitue une source de grande préoccupation non seulement dans ce pays, mais pour toute la région", indique un communiqué du ministère. Prendront part à cette conférence ministérielle, des représentants des pays les plus proches de la Libye, dans le cadre du Groupe de pays euro-méditerranéen "Med7", du "Forum 5 + 5" et du Groupe des pays voisins de la Libye qui s'était réuni pour la 4-ème fois au Caire le 25 août dernier, selon la même source.

Cette rencontre sera également marquée par la participation des représentants de plusieurs organisations internationales comme l'Union européenne, l'Union pour la Méditerranée, la Ligue arabe et l'ONU, ajoute le communiqué.

"L'Espagne considère que le moment est venu pour mettre en commun des positions en faveur de la stabilité de la Libye et de soutenir le leadership de l'Organisation des Nations Unies dans les efforts internationaux de médiation pour trouver une solution négociée à la crise", dans ce pays maghrébin, souligne-t-on de même source.

Jeudi 11 Septembre 2014 - 09:17





Nouveau commentaire :
Twitter