Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Concertation en vue entre le roi Mohammed VI et le président Macron sur la crise dans le Golfe


Lundi 12 Juin 2017 modifié le Mardi 13 Juin 2017 - 21:56

Le roi Mohammed VI et le président macron doivent évoquer mercredi à Rabat la crise sans précédent dans le Golfe et "se concerteront sur ce sujet", a indiqué lundi l'entourage du président français.




"Le président Macron va en parler avec le roi du Maroc qui, lui-même, souhaite agir pour favoriser le dialogue et intervenir dans la médiation internationale", a-t-on souligné de même source, ajoutant que les deux chefs d'Etat "se concerteront ensemble sur ce sujet".

Sur instruction du roi Mohammed VI, le Maroc a décidé d’envoyer des avions chargés de produits alimentaires à destination du Qatar, indique lundi un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

Le Maroc, grandement "préoccupé" par la crise, s'est dit "disposé à offrir ses bons offices" pour aider à la résoudre, selon un communiqué du ministère marocain des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

Depuis le début de cette crise", le roi Mohammed VI "a maintenu un contact étroit et permanent avec les différentes parties", a souligné dimanche le communiqué.

"En raison des liens personnels solides" entre le souverain et les dirigeants du Golfe, "et tenant compte du partenariat stratégique singulier avec ces Etats", le royaume "a veillé à ne pas verser dans les déclarations publiques et les prises de position hâtives", selon le communiqué, précisant que Mohammed VI a "appelé l'ensemble des parties à faire preuve de retenue et de sagesse, alors que le Maroc "se sent intimement concerné par cette crise, sans y être directement impliqué", et "privilégie une neutralité constructive", selon Rabat.

"Aussi, et si les parties le souhaitent, le royaume est disposé à offrir ses bons offices en vue de favoriser un dialogue franc et global, sur la base de la non-ingérence (...)", a conclu le communiqué.

La crise sans précédent dans le Golfe a éclaté le 5 juin lorsque l'Arabie saoudite, Bahrein, les Emirats arabes unis et l'Egypte ont rompu leurs relations diplomatiques avec Doha. Ils ont ensuite fermé leurs frontières aériennes, maritimes et terrestres et pris des mesures contre des médias du Qatar, dont la chaîne de télévision Al-Jazeera, accusée d'être le porte-voix des islamistes dans le monde arabe.
Lundi 12 Juin 2017 - 21:42

Par Hasna Daoudi




Nouveau commentaire :
Twitter