Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Comment le Polisario pourrait aider Kadhafi à reconquérir l’Est de la Libye


Jeudi 24 Février 2011 modifié le Jeudi 24 Février 2011 - 13:58




Dans un geste désespéré, le régime du colonel Kadhafi qui serait en train de vivre ses dernières heures, a décidé d’accélérer le recrutement des mercenaires.

Selon des sources à Alger, des émissaires du guide libyen dont les forces ne contrôlent plus qu’une partie de Tripoli et la ville de Syrte, seraient prêts à payer des millions de dollars afin de faire venir des mercenaires aguerris pour faire face à l’insurrection qui secoue le pays. Moussa Koussa et Al Moatassem Billah Kadhafi qui conduisent les troupes loyales à Kadhafi, ne font plus confiance à la première vague de mercenaires ramenée du Mali, du Niger et du Tchad. Ceux-ci mal entraînés et peu fiables, ont fui dès les premiers affrontements avec les manifestants. Plusieurs d’entre eux ont également disparu dans la nature juste après avoir touché l’argent que les autorités libyennes leur ont versé. Aujourd’hui, Mouammar Kadhafi entouré par les caciques de son régime, sait qu’il a perdu la première manche de la bataille. Le chef libyen qui contrôle encore les médias et les finances, s’apprête à résister à Bab Laazizia dans un périmètre de six kilomètres carrés. Il compte se retrancher le plus longtemps possible avant de passer à une phase de reconquête. Pour ce faire, le colonel aurait envoyé des émissaires aux dirigeants du Polisario avec qui il a gardé de très bonnes relations pour leur demander de lui envoyer quelques milliers de combattants. Certaines sources en Algérie parlent de centaines de combattants du Polisario qui auraient déjà franchi la frontière algéro-libyenne vers des camps militaires proches de Tripoli. L’objectif de Kadhafi est d’utiliser les serbes et les ukrainiens pour piloter les hélicoptères et les avions de l’armée, alors que les combattants du Polisario conduiraient les combats au sol. D’ailleurs, et d’après l’agence de presse officielle libyenne JANA, le leader du Polisario Mohamed Abdelaziz a été l’une des rares personnes qui a réussi à parler à Kadhafi. Lors de la communication téléphonique, le guide de la révolution aurait promis à Mohamed Abdelaziz des sommes considérables d’argent et des armes pour reprendre la guerre contre le Maroc. Dans son discours du mardi, Kadhafi avait en effet clairement dit que les nations qui allaient lui venir en aide sont toutes originaires du Sahara. Une allusion claire à l’aide qu’allait lui fournir le Polisario.



(Source Maghreb Intelligence)
Jeudi 24 Février 2011 - 13:57