Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Charlie Hebdo: "il n'est pas sage" de récidiver (organisme musulman)


Mercredi 14 Janvier 2015 modifié le Mercredi 14 Janvier 2015 - 12:09

L'Union mondiale des oulémas musulmans, dirigée par le prédicateur Youssef al-Qaradaoui, a estimé qu'il n'était "pas sage" de publier de nouveaux dessins du prophète Mahomet, comme l'ont fait mercredi de nombreux journaux dans le monde, par solidarité avec Charlie Hebdo.




Youssef al-Qaradaoui
Youssef al-Qaradaoui
"Il n'est ni raisonnable ni logique, ni sage de publier les dessins et les films offensant le prophète ou attaquant l'islam", écrit dans un long communiqué cet organisme, basé au Qatar et présidé par le prédicateur qatari d'origine égyptienne, Youssef al-Qaradaoui, considéré comme l'éminence grise des Frères musulmans.

"Si on est d'accord que (les auteurs d'attentats) sont une minorité qui ne représente ni l'islam ni les musulmans, alors comment peut-on y répondre par des actes qui ne sont pas dirigés contre eux, mais contre le prophète vénéré par un milliard et demi de musulmans?", s'interroge l'organisme dans son texte publié tard mardi.

Selon l'Union mondiale des oulémas, publier de tels dessins ne fera que "donner de la crédibilité à la thèse (des auteurs des attentats) selon laquelle l'Occident est contre l'islam".

Ces publications ne feront qu'"attiser les haines, l'extrémisme et les tensions", poursuit l'organisme.

Allant dans le même sens, un religieux saoudien, cheikh Ahmed al-Ghamedi, a estimé que publier de nouveaux dessins de Mahomet "n'est pas la bonne chose à faire".

"Ce n'est pas comme ça qu'on aidera les autres à nous comprendre. Jésus et Moïse, ainsi que les messagers de Dieu, doivent être respectés", a-t-il ajouté, dans une déclaration à l'AFP.

"Je pense que (la publication de nouveau dessins) créera de nouveaux problèmes", a-t-il dit.

En décembre, Cheikh Ghamedi avait été au centre d'une controverse en Arabie saoudite en apparaissant à la télévision avec sa femme voilée mais le visage découvert, ce qui avait été perçu comme un défi à la tradition du voile intégral dans ce royaume ultra-conservateur.

Ce religieux avait dirigé un temps la police religieuse de la ville sainte de la Mecque, dans l'ouest de l'Arabie saoudite.

Les rescapés de Charlie Hebdo ont sorti mercredi leur premier numéro post-attentat croquant en Une Mahomet la larme à l'oeil.

Une semaine après l'attaque contre son siège mercredi dernier (12 morts), le journal satirique français a annoncé un tirage de trois millions d'exemplaires (contre 60.000 habituellement), dont des versions en langues étrangères (anglais, turc, espagnol...).

De l'Europe à l'Australie, de nombreux journaux ont reproduit sans attendre cette Une d'un numéro exceptionnel.
Mercredi 14 Janvier 2015 - 08:50

Source AFP




Nouveau commentaire :
Twitter