Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Charles Michel réaffirme le soutien de la Belgique au Maroc face à l'arrêt du tribunal de l'UE


Mardi 1 Mars 2016 modifié le Mardi 1 Mars 2016 - 16:39




Charles Michel réaffirme le soutien de la Belgique au Maroc face à l'arrêt du tribunal de l'UE
Le Premier ministre belge, Charles Michel, a réaffirmé, lundi à Rabat, le soutien de son pays à la position marocaine face à l'arrêt du tribunal de l'Union européenne (UE) relatif à l'annulation de l'accord agricole.

Lors d'un entretien avec le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, le Premier ministre belge a fait part de la volonté de son pays d'œuvrer pour surmonter cette situation, indique un communiqué du département du chef du gouvernement marocain.

Jeudi dernier, le gouvernement marocain a annoncé la "suspension de tout contact" avec l'UE pour protester contre une décision de la justice européenne invalidant un accord agricole conclu avec le Maroc au motif aux provinces du sud du Royaume.

Les deux parties ont par ailleurs mis l’accent sur la qualité des relations séculaires liant les deux royaumes fondées sur l'estime et le respect mutuel, note le communiqué.

Selon le communiqué, les deux responsables ont en outre fait part de leur ambition de renforcer les relations de coopération bilatérale dans les différents domaines, en particulier ceux ayant trait au développement des énergies renouvelables, aux techniques de protection de l'environnement, aux techniques agricoles, à la formation professionnelle et à d'autres secteurs prometteurs présentant d'importantes perspectives de partenariat.

Les deux parties ont également évoqué lors de cette rencontre la question migratoire et les perspectives de coopération dans ce domaine dans lequel le Maroc se distingue par une approche humaniste dans le traitement des flux migratoires provenant notamment de l'Afrique subsaharienne.

Les discussions ont porté, en outre, sur la question de la coopération sécuritaire et les perspectives de coordination entre les deux pays pour faire face aux défis sécuritaires que présentent les zones de tension dans différentes régions du monde.

Mardi 1 Mars 2016 - 09:17

Samir Amor




Nouveau commentaire :
Twitter