Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 

 






Bientôt une journée sans automobile au centre de Tunis


Lundi 13 Mars 2017 modifié le Mardi 14 Mars 2017 - 13:05

La circulation automobile sera coupée dimanche 21 mai prochain, de 9h00 à 16h00, dans un périmètre délimité par les avenues Bourguiba, Mohamed V, Habib Thameur et Avenue du Ghana, au cœur de Tunis, afin de laisser la place à d’autres modes de déplacement alternatifs (vélo, rollers, marche, etc.) et à des programmes d’animation et de sensibilisation écologique proposés par des ONG, sur la sécurité routière, la mobilité et l’environnement. Une mesure bien accueillie par les Tunisois qui ont déjà constaté des pics de pollution en ce début d’année 2017.




Il s’agit d’une initiative de l’Amicale du transport et de l’Association Coopération pour l’Amélioration du Transport Urbain et Périurbain, avec l’appui du Ministère du transport. Une journée qui vient répondre d’après les organisateurs à « une situation critique vécue par les habitants du Grand Tunis, causée principalement par un usage abusif du véhicule particulier ».

Envisager des modes de déplacement alternatifs

Il s’agit aussi d’un message de sensibilisation à des « violences urbaines liées à différents types de pollutions et à une forte insécurité routière ». En termes de santé, il vise à interpeller sur la santé et le bien-être des habitants (qualité de l’air, insécurité routière, stress urbain, etc.). S’agissant du volet environnement, l’événement permettra d’informer, à travers des animations, sur les dangers des émissions de gaz à effet de serre, et de sensibiliser au covoiturage, pas encore suffisamment entré dans les mœurs.

L’évènement, qui vient aussi sensibiliser à la valorisation de l’espace public et de la mobilité, se veut festif et citoyen. « Tunis Tetnafes » (littéralement Tunis respire, ndlr) vient répondre à une situation critique vécue par les habitants du Grand Tunis où les problèmes de circulation sont quotidiens, et les bouchons à toute heure de la journée.
Dans le monde entier, plusieurs villes s’appuient déjà sur le concept du transport alternatif pour sensibiliser les populations sur le besoin de réduire l’usage de la voiture en ville promouvoir la mobilité durable.

En 2004, environ 1 500 villes dans le monde participaient à cette initiative. Mais suite aux conséquences financières du manque à gagner pour les municipalités et certains commerces, un désengagement progressif des villes du Nord est observé avec seulement 330 villes qui célébraient encore le 22 septembre 2016, dernière occurrence en date.

Le Courrier de l'Atlas
Lundi 13 Mars 2017 - 11:34





Nouveau commentaire :
Twitter