Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Bernard Cazeneuve : rien ne peut briser le lien si particulier qui existe entre la France et le Maroc


Vendredi 31 Juillet 2015 modifié le Vendredi 31 Juillet 2015 - 16:23

« Je suis particulièrement heureux d’assister à cette cérémonie en l’honneur du 16e anniversaire de l’accession au trône de Sa Majesté Mohammed VI. Ma présence avec vous ce soir témoigne du lien d’amitié indéfectible entre la France et le Maroc », a affirmé, jeudi soir, le ministre français de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve , dans une allocution prononcée à l’occasion de la réception offerte par l’ambassadeur du Maroc en France, Chakib Benmoussa, pour la fête du Trône.
Et d’ajouter : « rien ne peut briser ce lien si particulier qui existe entre nous (…) Le dialogue historique qui nous lie a retrouvé toute son intensité, et la confiance mutuelle qui a si longtemps présidé à nos échanges est à nouveau au rendez-vous ».




Le ministre de l'Intérieur et l'ambassadeur du Maroc@Atlasinfo
Le ministre de l'Intérieur et l'ambassadeur du Maroc@Atlasinfo
M. Cazeneuve a par ailleurs tenu à saluer « les réformes importantes conduites par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qui contribueront à moderniser encore davantage le Maroc », indiquant que « le Maroc peut compter sur le plein appui de la France dans ce processus ».

Pour le ministre français, « le Maroc demeurera un pôle de stabilité dans un monde arabe déchiré par les conflits ».
« Le Maroc est, pour la France, un partenaire clé pour lutter contre le fléau terroriste. C’est vrai en matière d’échange de renseignements, un domaine dans lequel l’expertise du Maroc nous est précieuse et dans lequel les services marocains ont eu l’occasion de démontrer à plusieurs reprises toute leur efficacité, en démantelant ces derniers mois de nombreuses cellules terroristes », a-t-il dit.

« C’est également vrai en matière de lutte contre la radicalisation, où le Maroc fait figure de référence, grâce aux efforts déployés pour promouvoir un islam ouvert et tolérant, sur son territoire, auprès des Marocains à l’étranger, mais aussi dans son environnement régional », a encore souligné le ministre de l'Intérieur, chargé des Cultes.

M. Cazeneuve s'est également félicité de l'excellence des relations de coopération en matière de lutte contre tout genre de trafics et notamment le trafic des stupéfiants, relevant le "résultat exceptionnel" enregistré lors de l'opération menée cette semaine en collaboration avec les services marocains permettant la saisie de près de six tonnes de cannabis à Marseille.

« Nous devons exploiter toutes nos complémentarités et toutes nos compétences pour qu’ensemble le Maroc et la France approfondissent toujours davantage leur coopération bilatérale », a plaidé M. Cazeneuve, ajoutant que les deux pays ont la responsabilité d'ouvrir ensemble la voie pour une nouvelle ère de prospérité et de paix en Méditerranée.

M. Benmoussa a de son côté rappelé la rencontre, début février, entre le roi Mohammed VI et le président français qui a été l'occasion de lancer une nouvelle dynamique de coopération, confiante, sereine et ambitieuse, indiquant que dans son discours à la nation à l'occasion de la Fête du Trône, le souverain a assuré de veiller à renforcer le partenariat exceptionnel avec la France, en collaboration avec le président François Hollande.

Selon l’ambassadeur, l'amitié franco-marocaine ne saurait être acquise et doit se renouveler et se réinventer sans cesse pour mieux relever les vrais défis du XXIe siècle, peser dans la mondialisation et jouer pleinement son rôle de levier dans l'espace méditerranéen et africain.

"Préserver la paix, la stabilité et la sécurité, lutter contre le terrorisme, prévenir la radicalisation, créer les conditions d'un développement mieux partagé, favoriser le vivre ensemble dans la diversité ou contribuer à la lutte contre le dérèglement climatique sont autant de défis sur lesquels le Maroc est fortement engagé et partage les mêmes préoccupations et le même point de vue que la France", a-t-il précisé.

M. Benmoussa a, d'autre part, salué l'approbation par le parlement français, à une très large majorité, du protocole additionnel à la convention judiciaire, faisant remarquer que ce protocole permet d'améliorer l'efficacité de la coopération judiciaire dans le respect des institutions de chaque pays, du droit interne et des engagements internationaux des deux parties.

De nombreuses personnalités politiques françaises ainsi que nombre d'invités de divers horizons ont assisté à cette réception.


Vendredi 31 Juillet 2015 - 13:37

Par Atlasinfo




Nouveau commentaire :
Twitter