Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Benkirane: le gouvernement s'attèlera au renforcement de l'interaction positive avec l'environnement régional et international du Maroc


Jeudi 19 Janvier 2012 modifié le Jeudi 19 Janvier 2012 - 14:18

La diplomatie marocaine a enregistré, à la faveur de la vision clairvoyante du Roi Mohammed VI et en droite ligne de ses principes constants et de son identité ancestrale, empreinte de sagesse et de pondération, des acquis importants et tangibles que le gouvernement s'attachera à consolider à travers de la confirmation des grandes orientations de la politique extérieure du Royaume et le confortement de la position respectable dont il jouit, outre la consécration de la crédibilité et du rôle agissant et distingué dont se prévaut le Maroc au plan international, a affirmé le Chef de gouvernement, M. Abdelilah Benkirane.




Abdelilah Benkirane
Abdelilah Benkirane
M. Benkirane, qui présentait jeudi, la déclaration gouvernementale devant le Parlement, a assuré que le gouvernement oeuvrera à consolider les principes constitutionnels relatifs à la politique étrangère du Royaume, dans ses différentes formes et déclinaisons et à réaliser une interaction positive vis-à-vis des événements régionaux et internationaux, de façon à consacrer sa vocation en tant que force de créativité et de proposition, en développant son action anticipative envers les changements et sa capacité à s'impliquer dans les initiatives de prise des décisions, dans le contexte des mutations accélérées que connaît le monde à différents niveaux.

En ce qui concerne la question du Sahara marocain, a-t-il poursuivi, le gouvernement redoublera d'efforts pour parvenir à une solution définitive consensuelle, dans le respect total de l'unité et de l'intégrité territoriale du Royaume.

A cet effet, il s'emploiera à soutenir le processus de négociations issu de l'initiative marocaine d'autonomie pour les provinces du Sud, une initiative empreinte d'esprit d'innovation et de consensus et que le conseil de sécurité a qualifiée, dans six résolutions successives, de crédible et de sérieuse.

Le gouvernement s'attachera également à assurer un plus grand rayonnement du modèle marocain, et ce en faisant connaître à grande échelle, le processus de réformes aux plans politique, social, économique et culturel et les grandes étapes franchies par le Royaume en matière de démocratie, d'ouverture et de développement économique et social, de stabilité et de paix sociale dont il jouit, et ce en améliorant l'efficience de ses représentations diplomatiques.

Et d'ajouter que le gouvernement s'attellera, en ce qui concerne le voisinage immédiat, à renforcer la dynamique positive qu'ont connue dernièrement les relations maroco-algériennes en vue de favoriser la normalisation totale des relations avec l'Algérie soeur, y compris l'ouverture des frontières terrestres, prenant en compte en cela la profondeur des liens religieux et historiques qui unissent les deux peuples frères au mieux des intérêts réciproques et eu égard aux défis communs et à l'impératif de réaliser l'intégration maghrébine.

Il sera de même procédé, a souligné le Chef de Gouvernement, au renforcement de la dynamique et de l'efficience qui marquent les cheminements et les mécanismes de la coopération du Maroc avec la Tunisie, la Libye et la Mauritanie, et ce partant de notre foi profonde en la nécessité de capitaliser les potentialités et les énergies existantes pour dégager des conceptions innovantes et adopter des approches nouvelles intéressant tous les domaines, dans l'optique d'asseoir un partenariat stratégique durable, dont les cinq peuples peuvent se prévaloir comme acquis précieux.

Avec la même volonté , le gouvernement poursuivra l'action en vue de dynamiser l'Union du Maghreb arabe en tant qu'option stratégique, et ce à la faveur de l'établissement d'un système maghrébin nouveau basé sur la fraternité, la confiance, l'entente et le bon voisinage et le respect des constantes nationales et de l'unité territoriale de chacun des cinq pays membres, a-t-il dit.

Conscient du besoin impérieux de réaliser l'intégration maghrébine, le gouvernement s'attachera à établir un groupement économique entre les pays de la région en vue d'affronter les défis de la concurrence et de mondialisation et les effets de la crise économique mondiale, tout en s'attachant à fructifier les opportunités offertes par la complémentarité maghrébine dans le contexte des changements internationaux et régionaux.

En ce qui concerne les questions arabes et islamiques, a affirmé M. Benkirane, le gouvernement demeure fidèle à son appartenance arabe et islamique qui se manifeste dans les attaches de fraternité et de solidarité, tout comme il poursuivra son ferme soutien à la cause palestinienne, pour l'établissement de l'Etat de Palestine indépendant avec Al Qods Acharif pour capitale.

Le gouvernement, a-t-il tenu à préciser, rappelle que la position du Maroc concernant la question palestinienne s'inscrit dans une approche qui fait l'unanimité au sein du monde arabe et se décline dans son action active au sein des commissions issues de l'Organisation de la Coopération islamique, en premier lieu le Comité Al Qods, présidé par le Roi Mohammed VI.

Dans ce même registre, le Maroc veillera à développer les relations historiques avec le monde arabe et islamique en leur conférant un contenu concret à travers des initiatives tangibles en phase avec les changements dans la région et dans le monde.Le gouvernement s'attachera dans ce cadre à développer les structures de la Ligue arabe pour mieux répondre aux attentes des peuples arabes, a dit le chef de gouvernement, faisant part de l'accueil favorable du Maroc à l'initiative émanant du Conseil de coopération du Golfe (CCG) et de la disponibilité du Royaume à développer les relations fraternelles avec ce groupement vers des paliers les plus évolués possibles.

Au plan africain, a-t-il ajouté, le gouvernement affiche son ambition de développer les relations de coopération et de solidarité et de consolider fortement la coopération Sud-Sud.

Pour ce qui est des relations avec les pays européens, a dit M. Benkirane, le gouvernement oeuvrera à consolider la coopération avec les partenaires stratégiques sur la base de l'intérêt commun, du respect mutuel et du traitement des questions en suspens, notamment celle de Sebta et Mellilia, outre le renforcement de l'ouverture sur d'autres pays européens en vue de la conclusion de nouveaux partenariats, de la consécration du rang du Royaume sur la scène internationale, l'ouverture de nouvelles perspectives de partenariat et le drainage des investissements.

Au vu de l'importance stratégique de l'Union européenne, premier partenaire du Maroc, a-t-il poursuivi, le gouvernement oeuvrera sérieusement à la poursuite de la mise en oeuvre du statut avancé qui caractérise la relation Maroc-UE, en perspective de la mise en place d'une zone économique commune, fondée sur l'intérêt commun dans les domaines politique, économique et social.Par ailleurs, dans le cadre de la diversification de la coopération internationale du Royaume, le Chef de gouvernement a indiqué qu'il sera procédé à la consolidation des relations avec les pays d'Amérique du Nord et du Sud, les pays asiatiques et ceux émergents, sur la base de partenariats fructueux et d'une coopération stratégique multilatérale.Pour ce qui est des relations multilatérales, le gouvernement oeuvrera à l'adoption d'une approche favorisant une contribution agissante dans le règlement des différends internationaux, ainsi qu'au niveau de l'Organisation des Nations Unies, d'autant que le Royaume est devenu, à compter du 1er janvier 2012, membre non permanent du Conseil de sécurité de l'ONU, a-t-il ajouté. Selon le Chef de gouvernement, la mise en oeuvre d'une diplomatie économique figure parmi les priorités de l'action du gouvernement qui s'attèlera à drainer davantage d'investissements, à augmenter le volume des échanges commerciaux et à exploiter de manière optimale toutes les opportunités offertes. Il a affirmé dans ce cadre que le gouvernement s'emploiera à harmoniser ses programmes avec les mutations de la donne économique nationale et internationale.

Le Gouvernement veillera de même à promouvoir l'action de la diplomatie marocaine, à en renforcer les capacités, notamment en termes de mobilisation, de communication et d'élaboration de plans d'action favorisant l'interaction avec l'opinion publique et la société civile des pays concernés, a-t-il dit.

Pour ce faire, a expliqué M. Benkirane, le gouvernement oeuvrera également à optimiser la mise en oeuvre des accords de libre-échange conclus ou en cours de négociation, dans le cadre de l'exécution des axes commercial et d'investissement des programmes sectoriels visant le développement du produit marocain dans les domaines de l'agriculture, de la pêche, des industries de transformation, de l'artisanat, de l'énergie et des services.





Jeudi 19 Janvier 2012 - 13:50

Atlasinfo (avec MAP)




Nouveau commentaire :
Twitter