Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Au moins 28 morts dans une nouvelle attaque contre des chrétiens en Egypte


Vendredi 26 Mai 2017 modifié le Samedi 27 Mai 2017 - 06:36

Les chrétiens ont encore été visés vendredi en Egypte où au moins 28 personnes, dont de nombreux enfants, ont été tuées par des hommes armés et masqués alors qu'elles se rendaient en bus dans un monastère copte.




Cette nouvelle attaque n'a pas été revendiquée dans l'immédiat mais elle intervient alors que la branche égyptienne du groupe jihadiste Etat islamique (EI) mène depuis plusieurs mois une campagne contre la minorité copte.

L'EI s'est engagé à multiplier les attaques contre cette communauté chrétienne, la plus importante et l'une des plus anciennes du Moyen-Orient, qui représente environ 10% des quelque 90 millions d'Egyptiens.

Selon le ministère de l'Intérieur, les assaillants étaient à bord de trois pick-up quand ils ont attaqué le bus qui conduisait les passagers au monastère de Saint-Samuel, dans la province de Minya, à plus de 200 km au sud du Caire. Ils ont ensuite pris la fuite.

Cette attaque a fait 28 morts selon le ministère de la Santé, cité par la télévision d'Etat, à laquelle un responsable de ce même ministère a par ailleurs expliqué qu'un "grand nombre" de victimes étaient des enfants.

Les hommes masqués ont ouvert le feu "à l'arme automatique", a indiqué le gouverneur de la province de Minya, Essam el-Bedawi.

Des images de la télévision d'Etat ont montré un bus criblé d'éclats de balles et aux fenêtres et pare-brise complètement détruits. Sur d'autres images circulant sur les sites des médias égyptiens, des corps sans vie gisent éparpillés dans le sable autour du bus.

Près de l'église de Maghagha, dans le nord de la province de Minya, où se sont tenues les funérailles de deux victimes, une cinquantaine d'hommes ont scandé des slogans hostiles au ministre de l'Intérieur, selon un journaliste de l'AFP.

Quelques mètres plus loin, une dizaine de femmes vêtues de jellabah noires couvertes de poussière se lamentaient en criant.

Al-Azhar, prestigieuse institution de l'islam sunnite basée au Caire, a condamné l'attaque qui a eu lieu à la veille du début du ramadan, le mois de jeûne musulman. Le grand imam Ahmed Al-Tayeb l'a qualifiée d'"inacceptable" et affirmé qu'elle visait à déstabiliser l'Egypte.

L'Eglise copte a elle appelé "à prendre des mesures pour prévenir ces incidents qui ternissent l'image de l'Egypte".

Le président russe Vladimir Poutine a assuré qu'il s'agissait d'"un nouveau témoignage de la barbarie et de la cruauté du terrorisme". "Nul ne doit craindre pour sa vie en pratiquant sa foi", a réagi le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian sur Twitter.

A Paris, la tour Eiffel sera symboliquement éteinte vendredi soir pour rendre hommage aux victimes.

Avec AFP
Vendredi 26 Mai 2017 - 20:10





Nouveau commentaire :
Twitter