Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Arabie: un Britannique brutalisé par la police religieuse à Ryad


Lundi 1 Septembre 2014 modifié le Lundi 1 Septembre 2014 - 11:57




Un Britannique établi depuis des années en Arabie saoudite a été brutalisé par des membres de la police religieuse pour s'être adressé à une caissière dans un centre commercial de Ryad, selon la presse et une vidéo partagée sur les réseaux sociaux.

S'il ne fait pas partie de sa famille ou de ses proches, un homme n'a pas le droit de s'adresser à une femme en public en Arabie saoudite.

Dans la courte vidéo, on voit un membre de la redoutable police religieuse sauter de sa voiture pour se jeter sur le Britannique, alors qu'une femme en abaya noire qui l'accompagne prend sa défense.

"C'est ma femme. Comment osez-vous ?", hurle le Britannique à l'adresse du policier.

Des témoins, cités dimanche par le journal Al-Hayat, ont expliqué que des membres de la police religieuse avaient suivi l'homme à l'intérieur du centre commercial où ils l'avaient interpellé pour s'être adressé à une caissière pour régler une facture. Il leur a répondu qu'il était accompagné de sa femme.

A la sortie du couple, les policiers ont filmé leur voiture, amenant le Britannique à faire de même avec la voiture des policiers.

Un vif échange a ensuite eu lieu devant le refus du Britannique de remettre le film aux policiers, qui l'ont alors "agressé et mis au sol", selon les témoins cités par le journal.

Lorsque l'homme s'est relevé, l'un des policiers lui a sauté dessus et la femme est alors intervenue pour défendre son mari, selon la vidéo.

Le Britannique, converti à l'islam et établi depuis des années en Arabie saoudite où il s'est marié à une Saoudienne, a ensuite trouvé refuge dans sa voiture, selon al-Hayat.

L'homme a été évacué à bord d'une voiture de l'ambassade de Grande-Bretagne, ajoute le journal.

La police religieuse, connue comme "la Commission de la promotion de la vertu et de la prévention du vice", a ouvert une enquête sur l'incident, selon Al-Hayat.

La police religieuse, qui doit veiller au respect des bonnes moeurs, est souvent accusée d'abus. Ses hommes prennent en chasse les couples non mariés, veillent à ce que les femmes soient voilées et respectent l'interdiction de conduire, ou encore que les commerces ferment pendant les heures de prière.

Lundi 1 Septembre 2014 - 11:56

AFP




Nouveau commentaire :
Twitter