Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Ait Ahmed, Harbi et Belhadj signent la pétition pour la non extradition par la France de Mourad Dhina vers l’Algérie


Dimanche 5 Février 2012 modifié le Dimanche 5 Février 2012 - 23:10




Ait Ahmed, Harbi et Belhadj signent la pétition pour la non extradition par la France de Mourad Dhina vers l’Algérie
Des politiques, des défenseurs des droits de l’homme, des journalistes et des justices occidentaux ont lancé une pétition de soutien à Mourad Dhina, le leader du mouvement de l’opposition « Rachad », que la justice française doit extrader à la demande du gouvernement algérien.

La liste comporte une centaine de nom avec à leur tête le président du FFS, Hocine Ait Ahmed, du défenseur des droits de l’homme Ali Yahia Abdennour, l’historien Mohamed Harbi et certains responsables dans des instances internationales des droits de l’homme. Ceux-ci ont indiqué dans leur pétition que les signataires condamnent « fermement cette mise en détention et craignons qu’elle n’obéisse à des considérations d’ordre politique. Une extradition du Dr Dhina vers l’Algérie constituerait une violation de la loi française et des conventions internationales qui interdisent strictement toute extradition d’opposants politiques ».

Les initiateurs de la pétition publiée dans plusieurs sites électroniques ont déclaré « appeler tous les partisans de la liberté et des droits de l’homme à le soutenir et à demander aux autorités françaises de le libérer ».

La pétition a été signée par le président du FFS, Hocine Ait Ahmed, du défenseur des droits de l’homme Ali Yahia Abdennour, l’historien Mohamed Harbi, les noms de la ministre yéménite des droits de l’homme, Mashour Hourya, du syrien Haithem Al Maleh,de l’égyptienne Aida Seif-Al-Dawla, du saoudien Said Ben Zair et de Addi Lahouari de l’ université de Lyon sont apparus, la liste a également été signé par le vice président du FIS dissous, Ali Belhadj, par l’ancien colonel Samraoui Mohamed , nombreux européens membres d’associations de défense des droits de l’hommes et des journalistes en France et en suisse.


Dimanche 5 Février 2012 - 00:04

Source El khabar





1.Posté par moume le 05/02/2012 10:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le gouvernement francais doit liberer docteur dhina qui est defenseur de droit de lhomme est la democratie dans le monde arabe comment la france un pay democratie qui enprisonne un chercheurs docteurs dhina mourad depuis des semaines ils doivent le liberer en urgence la france obeit desordres des generaux algeriens criminells pourquoi les generaux algeriens voyage en france est le gouvernement le sait biens il peuvent pas les enprisonner les generaux .la france fait partie de crime que les generaux on commit 1992 dune manier ou une autres

2.Posté par Gilgamesh le 14/02/2012 13:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il faut être sénile - comme certains pétitionnaire - pour défendre Mourad Dhina ,à moins d’être adepte invétéré de la l’aversion et de la haine de l’Algérie , quelque soit le sujet !

Nouveau commentaire :
Twitter