Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Affaire de la robe: Mezouar appelle à la vigilance contre les pratiques étrangères à la société marocaine


Mardi 30 Juin 2015 modifié le Jeudi 2 Juillet 2015 - 03:23

Le président du Parti du Rassemblement national des indépendants (RNI), Salaheddine Mezouar, a appelé à faire preuve de vigilance contre les pratiques et les idées étrangères à la société, qui sont à l'origine des drames que connaissent les régions de l'Afrique du Nord, du Sahel, du Moyen-Orient et du Golfe.




Cette déclaration intervient suite à l'agression subie récemment par deux jeunes femmes d'Inezgane, violentées par des extrémistes qui travaillent comme marchands ambulants dans un souk, avant d'être arrêtées par les forces publiques qui les ont conduites au commissariat avant d'être par la suite déférées devant le parquet général.

M. Mezouar a souligné que "tout le monde se doit d'assumer ses responsabilités face à ces développements dangereux en vue de préserver la stabilité du pays, ainsi que le caractère modéré et du juste-milieu dont l'institution d'Imarat Al Mouminine est le premier garant".

L'agression dont ont été victimes les deux jeunes femmes, poursuivies en état de liberté, sous prétexte que leur façon de s'habiller est jugée indécente , alors qu'elles ne portaient que des jupes, comme c'est le cas pour des millions de femmes dans notre pays", prennent "des dimensions extrêmement dangereuses et à des divers niveaux", a-t-il indiqué.

Selon le président du RNI, cet incident montre d'une part que "l'extrémisme, qui est étranger à notre religion et à notre pays", veut imposer sa vision à la vie des citoyens et exercer "sa tutelle sur la société et la coercition sur la vie privée et publique des individus et des collectivités".

Il s'agit également, a-t-il poursuivi, "d'une des formes de terrorisme qui met en péril la liberté et les droits garantis par la Constitution et la culture de la société respectueuse des particularités dans le cadre de la différence, d'autant plus que la société marocaine est construite autour de la pluralité, de la différence et de la liberté dans l'exercice de la vie privée", ajoutant que cela fait du Maroc un espace de liberté et de protection de la dignité des individus et des collectivités dans le cadre du respect de l'autre.

D'autre part, M. Mezouar a indiqué que le RNI considère ce comportement comme étant une transgression du pouvoir de l'Etat, faisant remarquer que personne n'a le droit de porter atteinte à la liberté des individus et à leur intégrité physique.

En cas d'infraction des lois en vigueur, toute personne qui se croit lésée peut "recourir aux institutions de l'Etat pour qu'elles remplissent leur devoir dans le cadre de la loi et dans le respect total des droits et devoirs garantis par la Constitution", a-t-il relevé.

Et d'ajouter que "tout comportement susceptible de court-circuiter le rôle des institutions de l'Etat est tout simplement rejeté et passible de sanctions".

Par ailleurs, Il a émis le vœu de voir cette affaire prendre fin avec la réalisation de la justice et la mise en œuvre des garanties juridiques et constitutionnelles relatives à la protection de la vie privée des individus.

M. Mezouar a fait part, en outre, de la préoccupation de son parti quant à la multiplication de ces incidents qui révèlent des tendances de diffusion d'un climat d'extrémisme et de peur sous le prétexte de la moralité et tentent de distraire l'attention de la société de ses questions pressantes (éducation, santé, emploi, justice, intégrité territoriale, menaces extérieures, etc.).

Mardi 30 Juin 2015 - 02:49





Nouveau commentaire :
Twitter