Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Adoption en Conseil de gouvernement du projet de la stratégie du Maroc en matière de migration et d'asile


Jeudi 18 Décembre 2014 modifié le Vendredi 19 Décembre 2014 - 09:37

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi sous la présidence du Chef du gouvernement, M. Abdelilah Benkirane, a adopté le projet de la stratégie du Royaume du Maroc en matière de migration et d'asile.




Mustapha El Khalfi
Mustapha El Khalfi
Ce projet a été adopté suite à un exposé présenté par le ministre chargé des Marocains résidant à l'étranger et des affaires de la migration, a indiqué le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, M. Mustapha El Khalfi, dans un point de presse à l'issue du conseil.

Cette stratégie est fondée sur les hautes orientations du Roi Mohammed VI suite à la réunion tenue l'année dernière à ce sujet, les dispositions de la nouvelle Constitution, le rapport du Conseil National des Droits de l'Homme sur cette question et les engagements internationaux du Royaume, a souligné M. El Khalfi.

La stratégie nationale de la migration et de l'asile a été élaborée selon une approche participative qui s'est poursuivie de septembre 2013 jusqu'au mois de décembre courant et a été marquée par l'ouverture sur les expériences internationales avec un diagnostic de la situation actuelle, ce qui a permis d'aboutir à quatre grands objectifs à savoir: Gérer les flux migratoires dans le respect des droits de l'Homme, mettre en place un cadre institutionnel adapté, faciliter l'intégration des immigrés réguliers et mettre à niveau le cadre réglementaire.

Cette stratégie qui vise à faire de la politique publique en matière de migration, une politique harmonieuse, globale, humaniste et responsable, comporte onze programmes touchant des domaines fondamentaux comme l'éducation et la culture (l'intégration dans le système scolaire, la formation des langues, la culture marocaine), la jeunesse et les sports (programmes sportifs et loisirs), la santé (accès aux soins), l'habitat (encouragement du droit à l'habitat dans un cadre légal), l'assistance sociale et humanitaire, la solidarité et le développement social, l'accès à la formation professionnelle et la facilitation de l'accès à l'emploi.

Elle porte également sur la gestion des flux migratoires et la lutte contre la traite des êtres humains et les réseaux de ce trafic, le renforcement de la coopération et des partenariats au niveau international, la modernisation du système juridique et l'adoption d'une politique de communication agissante dans le domaine de la migration et l'asile.
Jeudi 18 Décembre 2014 - 22:14






1.Posté par tonnerre le 19/12/2014 11:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ENFIN ,LA BONNE NOUVELLE.Le gouvernement Algérien a tardé à réagir,enfin:
Un projet de surveillance électronique dans le cadre du renforcement des dispositifs de contrôle et de sécurisation des frontières Ouest est à l’étude » a indiqué, hier, le commandant du deuxième département régional des garde-frontières, le colonel Abdelkrim Ramli.

Il s’exprimait lors d’une conférence de presse consacrée à la communication des résultats des activités des unités relevant de la compétence territoriale du deuxième commandement régional de la Gendarmerie nationale basé à Oran.

Ainsi selon le même responsable, « la surveillance électronique, à travers des moyens technologiques sophistiqués, tels que les caméras, constitue un soutien au dispositif des unités chargées du contrôle et de la sécurisation des frontière ».

Il a évoqué, dans ce contexte, le renforcement des dispositifs sécuritaires et de logistique engagés le long des frontières, notamment les axes connaissant, dans les dernières années, une ampleur du phénomène de la contrebande, entre autres du carburant vers le Maroc et du trafic de drogue vers l’Algérie.

Le colonel Ramli affirmé que les équipements réalisés sur la bande frontalière Ouest, tels que les tranchées et les obstacles ont donné de bons résultats traduits par une performance sur le terrain, notamment dans le cadre de la prévention et de la lutte contre la contrebande.

Il a ajouté que ces équipements ont contribué à « resserrer l’étau sur l’activité des contrebandiers et des narcotrafiquants qui, mécontents, tentent de les détruire, allant jusqu’à la provocation ».
Alors qu'en pensent les sujets de sa "majesté "?

Nouveau commentaire :
Twitter