Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




8ème Festival international du Film Oriental de Genève: PALMARES 2013


Lundi 22 Avril 2013 modifié le Lundi 22 Avril 2013 - 08:55




8ème Festival international du Film Oriental de Genève: PALMARES 2013
La 8ème édition du FIFOG (FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM ORIENTAL DE GENÈVE) a baissé rideau en remportant une fois de plus un franc succès public et médiatique. Selon les premières statistiques, le FIFOG a enregistré une augmentation de la fréquentation publique et une très forte présence médiatique.

La cérémonie de remise des prix aux heureux lauréats a eu lieu dans la salle des Cinémas du Grütli, et ce devant un public nombreux et en présence de plusieurs médias nationaux et internationaux. A cette occasion, les présidents des jurys des compétitions (longs-métrages, documentaires, courts-métrages, jurys jeunesse et scolaire) respectivement Laurence DEONNA (Ecrivaine, grand reporter / Suisse), Laurent GRAENICHER (Réalisateur / Suisse) et Faouzi SAÏCHI (Acteur / Algérie) ont annoncé le palmarès.

Durant ces dix jours, une centaine de films en provenance d’Orient et d’Occident ont abordé la thématique de la résistance à travers l’humour et la musique. Un focus a été consacré au cinéma libanais et plus d’une cinquantaine d’invités ont pris part à cette édition.

Aussi, une jeune stagiaire du Maroc et plusieurs étudiants suisses de l’école SAE Institute, ont trouvé au sein du FIFOG un espace d’exercice et d’apprentissage. Enfin, les deux tables rondes et débats qui ont eu lieu à l’IHEID ainsi qu’à l’Université de Genève ont permis d’approfondir les thématiques du cinéma, de la mémoire et des conséquences des récents chamboulements socio-politiques de l’Orient.


PALMARES 2013

LONG-METRAGES :


FIFOG D'OR : LE PROFESSEUR de Mahmoud BEN MAHMOUD

"Film politique très bien réalisé avec une belle histoire humaine."

FIFOG D'ARGENT : UNE JOURNEE ET UNE NUIT de Nawfal BERRAOUI

"Film émouvant sur les femmes et beau regard sur la société."

MENTION SPECIALE : ASHAM de Maggie M. MORGAN

"Soutien à cet excellent premier film réalisé sans budget."


DOCUMENTAIRES :

FIFOG D’OR : LE THÉ OU L’ELECTRICITÉ de Jérôme LE MAIRE

"Pour sa haute qualité technique, sa dense valeur symbolique et l’attachement aux personnages que suscite ce magnifique conte populaire."

FIFOG D’ARGENT : LES ROSES NOIRES de Hélène MILANO

"Pour l’approche originale et subtile de l’identité à travers le langage et la complicité qu’elle a su créer avec ses protagonistes."

MENTION SPECIALE : LA NUIT ELLES DANSENT de Isabelle LAVIGNE et Stéphane THIBAULT

"Pour l’immersion réussie dans un univers nocturne aux enchevêtrements multiples, la qualité du montage et son traitement cinématographique."

COURTS-METRAGES :


FIFOG D’OR : POURQUOI MOI ? d’Amine CHIBOUB

"Pour sa qualité technique, son jeu d’acteurs et l’impact positif que peut avoir ce court-métrage sur le spectateur."

FIFOG D’ARGENT : LES SOULIERS DE L'AÏD d’Anis LASSOUED

"Pour la qualité du scénario, l’émotion suscitée par l’histoire et la volonté indestructible de l’enfant face à l’adversité."

MENTION SPECIALE : SOUS LE DRAPEAU d’Esmaeel MONSEF

"Pour le traitement subtil de la recherche du désir par des hommes isolés du monde féminin."

Le FIFOG attribue trois "MENTION DE SOUTIEN" à trois films : au documentaire « Tinghir à Jerusalem » de Kamal Hachkar, et aux longs-métrages « Tannoura Maxi » de Joe Bou Eid et « Unknown Land » de Manuel De Coco, pour soutenir leur courage face aux attaques dont ils sont victimes. Ces distinctions relèvent avant tout la liberté artistique dont ils ont fait preuve.

Le PRIX SCOLAIRE du collège Seymaz de Genève et du collège El Fiddia d’Agadir a été attribué ex aequo aux courts-métrages Le Piano, de Lévon Minasian, pour "sa mise en scène sobre et efficace et son traitement humoristique de la valorisation de la technologie au détriment des arts", et à Pourquoi moi ?, de Amine Chiboub, pour "l’originalité et l’universalité de son histoire et sa réalisation."


Lundi 22 Avril 2013 - 00:08

Par S.K




Nouveau commentaire :
Twitter