Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Visite d'Erdogan: Paris et Ankara signent un contrat dans la défense aérienne


Samedi 6 Janvier 2018 modifié le Samedi 6 Janvier 2018 - 19:28

Paris et Ankara ont signé vendredi un contrat d'étude dans la défense aérienne et antimissile à l'occasion de la visite en France du président turc Recep Tayyip Erdogan.




Le contrat, dont le montant n'est pas connu, porte sur l'étude de définition du système de défense aérienne et antimissile longue distance portée Loramids (Long-Range Air and Missile Defense System, ndlr) entre les sociétés turques Aselsan et Roketsan et franco-italienne Eurosam et le gouvernement turc, selon la présidence française.

Ces armements sont fabriqués par le consortium franco-italien Eurosam, auquel participent notamment le groupe français Thales et le fabricant de missiles européen MBDA.

"Prévue pour durer 18 mois, l'étude de définition vise à préparer le contrat de développement et de production du futur système pour répondre aux besoins opérationnels de l'armée de l'air turque", a précisé Eurosam dans un communiqué séparé.

Ce système doit "garantir à la Turquie une autonomie totale en matière d'emploi et permettre un choix souverain du niveau d'intégration au sein de l'Otan", précise le communiqué.

Ces systèmes de défense anti-aérienne sont déjà utilisés par les armées française et italienne.

Une lettre d'intention avait déjà été signée en novembre dernier à Bruxelles par le ministre turc de la Défense Nurettin Canikli avec ses homologues française et italienne, Florence Parly et Roberta Pinotti.

Les pays de l'Otan n'avaient pas caché leur inquiétude lorsque le président Erdogan avait annoncé en septembre qu'il avait signé avec la Russie un contrat portant sur l'achat de systèmes de défense anti-aérienne S-400.

Ces systèmes de missiles de technologie russe ne sont pas compatibles avec ceux de l'Alliance atlantique et l'annonce avait été perçue comme une manifestation de mauvaise humeur de la part du président turc, sur fond de graves tensions avec plusieurs dirigeants européens et les Etats-Unis. (afp)
Samedi 6 Janvier 2018 - 07:47





Nouveau commentaire :
Twitter