Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Une nouvelle loi contre la haine sur internet verra le jour prochainement en France


Jeudi 21 Février 2019 modifié le Jeudi 21 Février 2019 - 22:52




Une nouvelle loi contre la haine sur internet verra le jour prochainement en France
Une nouvelle proposition de loi sur la lutte contre la haine sur internet sera déposée «dès le mois de mai», en France, en vue d'imposer aux géants du numérique de retirer de leurs plateformes les contenus haineux, a annoncé le président français Emmanuel Macron.

Cette proposition de loi, qui sera déposée par la députée Laëtitia Avia du groupe La République en Marche (LRM-majorité), «reprendra les propositions» faites dans un rapport remis, en septembre dernier, au Premier ministre, a affirmé mercredi soir le chef de l'Etat français.

Cette loi imposera aux plateformes de retirer les contenus appelant à la haine «dans les meilleurs délais» et de «mettre en œuvre toutes les techniques permettant de repérer l'identité» de leurs auteurs et enfin responsabilisera ces plateformes sur le plan juridique.

Selon le secrétaire d'Etat français chargé du numérique, Mounir Mahjoubi, ce projet de loi devrait prévoir des amendes pour les plateformes internet qui ne suppriment pas ces contenus haineux.

Il faut que les plateformes internet «soient obligées de supprimer le plus vite possible ces contenus», a-t-il déclaré sur France Info en précisant que le gouvernement fera en sorte qu'elles aient un dispositif de modération capable de déceler les contenus haineux avant-même leur publication.

«Si ces contenus ne sont pas supprimés, il y aura une amende et une amende très importante», a-t-il insisté.

«Chaque minute ou ce contenu reste en ligne, il augmente le préjudice subi par les victimes et par la société», a-t-il affirmé.

Mahjoubi a également expliqué que ce texte accélérerait le délai dans lequel les plateformes devront fournir aux magistrats ou aux policiers les éléments d'identification de l'auteur d'un propos antisémite ou raciste.

Lors du dîner annuel du Conseil représentatif des organisations juives de France (Crif), le président Macron avait évoqué la mise en place de «nouvelles lignes rouges» pour lutter contre la haine sur internet ou dans les écoles publiques.

Ces mesures interviennent suite à la mobilisation massive organisée, mardi soir, en France contre la recrudescence des actes antisémites, avec quelque 70 rassemblements sur tout le territoire.

Elles interviennent aussi après la profanation, dans la nuit de lundi à mardi, de 96 tombes juives dans un cimetière alsacien où le président Macron s’est rendu pour exprimer son émotion et réaffirmer la plus grande fermeté contre l'antisémitisme.

Dans ce même cadre, le ministre français de l'intérieur, Christophe Castaner, avait tenu, mardi, une réunion avec les représentants des cultes et des associations laïques en France, qui a été sanctionnée par une déclaration commune appelant au «sursaut des consciences» face à l'antisémitisme.

Selon le ministère français de l’intérieur, 541 actes antisémites ont été recensés en 2018 en France, un chiffre en hausse de 74% sur un an.
Jeudi 21 Février 2019 - 13:39

Atlasinfo (avec afp)




Nouveau commentaire :
Twitter