Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Une figure des « gilets jaunes » lance un parti politique


Lundi 28 Janvier 2019 modifié le Lundi 28 Janvier 2019 - 23:35

Une figure du mouvement des « gilets jaunes », qui conteste la politique sociale et fiscale du gouvernement, a annoncé sa décision de fonder un parti politique.




Après Ingrid Levavasseur qui avait annoncé la semaine dernière une liste pour les européennes de mai prochain, une autre figure des « gilets jaunes » s'engage en politique. Jacline Mouraud a annoncé dimanche à Orléans la fondation du parti "Les Emergents", avec la volonté affichée de faire de la politique autrement », rapportent des médias du pays.

Agée de 51 ans, Jacline Mouraud a été à l'origine d'une vidéo virale postée en octobre sur Facebook qui avait dénoncé "la traque aux automobilistes" et avait ainsi initié le mouvement des "gilets jaunes".

"On souhaite refaire de la politique avec du coeur et de l'empathie » a expliqué Jacline Mouraud, lors d'une conférence de presse, affirmant que le nouveau parti ne va pas proposer de liste aux élections européennes de mai, mais compte être présent aux municipales de 2020.

Lors de cette conférence de presse, elle a dévoilé quelques éléments du programme des "Émergents", comme "stopper les projets 'climaticides'", "baisser le train de vie des élus", "développer des maisons de charité", "baisser la TVA sur les produits de première nécessité" ou encore "réviser la taxation des entreprises du CAC 40 pour une meilleure répartition entre salariés et actionnaires".

Des gilets jaunes du Ralliement d'initiative citoyenne (RIC) avaient annoncé mercredi dernier leur décision d'investir le champ politique et de présenter une liste aux prochaines élections européennes du 26 mai 2019.

"Le mouvement social citoyen né dans notre pays le 17 novembre 2018 fait apparaître la nécessité de transformer la colère en un projet politique humain, capable d'apporter des réponses aux Français qui soutiennent le mouvement depuis des mois", avaient-ils expliqué dans un communiqué.

Menée par Ingrid Levavasseur, l'une des nombreuses figures de ce mouvement social, la liste du RIC, reprenant l’acronyme du référendum d'initiative citoyenne, l'une des premières revendications des "gilets jaunes", est composée de dix noms, en vue de constituer une liste complète de 79 candidats d'ici "mi-février.

Selon un sondage Elabe publié récemment, une liste « gilets jaunes » remporterait 13% des voix aux prochaines européennes, derrière La République en marche et le Rassemblement national.

Mouvement apolitique né sur les réseaux sociaux pour revendiquer une justice sociale et fiscale, les « gilets jaunes » mènent depuis plus de deux mois une mobilisation inédite sous formes de rassemblement et de manifestations.

Chaque samedi, ils sont des dizaines de milliers à investir les rues des principales villes de France notamment de Paris, épicentre de la contestation, pour dénoncer la politique sociale et fiscale, dans le cadre de manifestations dont les images font le tour du monde.

Face à cette grogne, l'exécutif français a annoncé des mesures sociales d'un coût évalué à 10 milliards d’euros et lancé un grand débat national autour des principales questions sujettes à la contestation sociale.
Lundi 28 Janvier 2019 - 18:03

Atlasinfo (avec afp)




Nouveau commentaire :
Twitter