Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem : Les Marocains appellent à une marche nationale dimanche à Rabat


Jeudi 7 Décembre 2017 modifié le Jeudi 7 Décembre 2017 - 21:40

Narjis Rerhaye (A Rabat)




A Rabat, les Marocains se préparent à marcher pour exprimer leur solidarité avec le peuple palestinien après la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël. L’appel à la mobilisation a été lancé par le Groupe national du travail pour la Palestine et l'Association marocaine de lutte pour la Palestine. La marche nationale sera organisée dimanche matin 10 décembre, à Rabat, depuis la place Bab Al Had. La symbolique de la journée mondiale des droits de l’homme est relevée avec force. Les organisateurs de la marche de ce 10 décembre n’en finissent pas de se battre pour les droits des Palestiniens.

« C’est une marche de principe pour dénoncer la décision du président américain et manifester notre solidarité et notre soutien à nos frères palestiniens. Cette marche, nous la voulons celle de tous les Marocains, de toutes les sensibilités, de toutes les forces vives, de tous les citoyens de ce pays qui ont à cœur le combat des palestiniens pour un Etat souverain ayant comme capitale Jérusalem-Est » a déclaré à Atlasinfo le vice-président de l’Association marocaine de lutte pour la Palestine, Abdelhafid Oualalou.

Les initiateurs de cette marche nationale appellent "syndicalistes, militants associatifs et des droits de l'Homme, et politiques » à se joindre à cette mobilisation "pour que Jérusalem soit la capitale éternelle de la Palestine".

Appel à la prudence de l’ambassade des Etats-Unis

Ce jeudi matin, le quotidien marocain « L’Economiste » rapporte que l’ambassade américaine à Rabat « vient d’appeler ses citoyens à la prudence suite à la reconnaissance des États-Unis de Jérusalem comme capitale d’Israël ». « Cette annonce pourrait déclencher des manifestations (au Maroc), dont certaines pourraient devenir violentes. La mission américaine rappelle aux citoyens américains le besoin de prudence et de sensibilisation à la sécurité personnelle" peut-on lire sur le site de ce journal.

Au Maroc, la mobilisation ne fait que commencer. Un sit-in pour dénoncer la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël est prévu ce jeudi 7 décembre, à Rabat, devant le parlement à 18 heures

Mercredi 6 décembre, et sur instructions du roi Mohammed VI, Nasser Bourita, le ministre marocain des Affaires étrangères et de la coopération, a convoqué la chargée d’affaires de l’ambassade américaine et les ambassadeurs de Russie, de Chine, de France et du Royaume-Uni accrédités à Rabat, en tant que pays membres permanents du Conseil de sécurité, en présence de l’ambassadeur de la Palestine.

La veille, Mohammed VI en sa qualité de président du Comité Al Qods, avait adressé un message au président américain et interpellé le secrétaire général de l’ONU. Dans ces messages, le roi du Maroc a mis en exergue l’importance cruciale d’Al Qods, non seulement pour les différentes parties au conflit, mais aussi pour les fidèles des trois religions révélées.

Rappelons enfin que Donald Trump a reconnu mercredi «officiellement Jérusalem comme capitale d'Israël». Le président des Etats-Unis a ainsi procédé à une rupture avec des décennies de diplomatie américaine et internationale et ce en décidant de déplacer l'ambassade des États-Unis en Israël de Tel-Aviv vers la Ville sainte.

Jeudi 7 Décembre 2017 - 14:43





Nouveau commentaire :
Twitter