Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Testament de Johnny : Laeticia Hallyday fait part de "son écoeurement"


Lundi 12 Février 2018 modifié le Mardi 13 Février 2018 - 09:18

Laeticia Hallyday dénonce "l'irruption médiatique" autour de la succession de son époux, alors que Laura Smet et David Hallyday contestent le testament.




La bataille judiciaire autour du testament de Johnny Hallyday ne fait que commencer. Laeticia Hallyday, veuve de Johnny Hallyday, a répondu à Laura Smet ce lundi 12 février, faisant savoir qu'elle avait « pris connaissance avec écoeurement de l'irruption médiatique autour de la succession de son époux », mais dit ne pas vouloir "polémiquer par voie de presse", dans un communiqué transmis à l'Agence France-Presse. Elle se dit « sereine et n'aura de cesse de consacrer toute son énergie à faire respecter le travail et la mémoire de son mari, selon sa volonté et en conformité avec l'esprit de son oeuvre inestimable », précise le communiqué.

Laura Smet a demandé à ses avocats de « mener toutes les actions de droit » pour contester les dispositions testamentaires de son père Johnny Hallyday, qui confieraient « l'ensemble de son patrimoine et l'ensemble de ses droits d'artiste » exclusivement à son épouse Læticia, selon un communiqué des avocats de l'actrice. « Laura Smet a découvert avec stupéfaction et douleur le testament de son père Johnny Hallyday aux termes desquels l'ensemble de son patrimoine et l'ensemble de ses droits d'artiste seraient exclusivement transmis à son épouse Læticia par l'effet de la loi californienne », indique le communiqué de maîtres Emmanuel Ravanas, Pierre-Olivier Sur et Hervé Témime, transmis lundi à l'Agence France-Presse. Selon les avocats, ces dispositions testamentaires « contreviennent manifestement aux exigences du droit français ».

« Ce testament prévoit aussi qu'en cas de prédécès de son épouse l'ensemble des biens et des droits de Jean-Philippe Smet soit exclusivement transmis à ses deux filles Jade et Joy par parts égales », poursuit le communiqué. « S'il en était ainsi, son père ne lui aurait rien laissé : ni bien matériel, ni prérogative sur son œuvre artistique, ni souvenir – pas une guitare, pas une moto, et pas même la pochette signée de la chanson Laura qui lui est dédiée », précise le communiqué. Contestant ce testament, Laura Smet a confié à ses avocats « la mission de défendre (s)es intérêts et de mener toutes les actions de droit permettant la sauvegarde de l'œuvre de (s)on père ». David Hallyday, le frère de Laura Smet, sera « codemandeur » dans cette procédure, selon son propre avocat, Jean Veil, joint par l'Agence France-Presse.

Lundi 12 Février 2018 - 22:15





Nouveau commentaire :
Twitter