Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









"Shutdown": Trump prend les Américains "en otages" (chef démocrate)


Mercredi 9 Janvier 2019 modifié le Jeudi 10 Janvier 2019 - 08:06




La présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a accusé mardi Donald Trump de prendre les Américains "en otages" avec le "shutdown" qui paralyse une partie des administrations fédérales, avec pour seul objectif selon elle d'obtenir le financement d'une barrière à la frontière avec le Mexique.

"Voici les faits: le président Trump doit cesser de prendre les Américains en otages, doit cesser de créer de toutes pièces une crise" migratoire et humanitaire à la frontière "et doit rouvrir le gouvernement", a déclaré la démocrate lors d'une déclaration solennelle retransmise en direct.

"Le président vient d'utiliser le décor du Bureau ovale pour créer de toutes pièces une crise, alimenter la peur, et détourner l'attention du chaos dans son administration", a renchéri le chef des démocrates au Sénat, Chuck Schumer, à ses côtés.

Ils répondaient à la première allocution à la nation du président républicain, depuis la Maison Blanche.

Donald Trump y a affirmé avoir fait une concession aux démocrates en optant finalement pour "une barrière en acier plutôt que d'un mur en béton". Il a dénoncé une "crise humanitaire et sécuritaire grandissante".

Mais les démocrates lui ont de nouveau rejeté la responsabilité du "shutdown" qui touche quelque 800.000 employés fédéraux, rappelant qu'ils avaient présenté des lois budgétaires visant à sortir de l'impasse, le temps de trouver une solution durable.

"Ne vous y trompez pas: les démocrates et le président veulent tous renforcer la sécurité à la frontière. Nous sommes toutefois en profond désaccord avec le président sur la façon la plus efficace de le faire", a affirmé Chuck Schumer.

"Le fait est qu'au premier jour de ce Congrès", le 3 janvier, les démocrates de la Chambre "ont passé des textes déjà approuvés précédemment par le Sénat "afin de rouvrir le gouvernement et de financer des solutions intelligentes et efficaces pour la sécurité à la frontière", a ajouté Nancy Pelosi, forte de sa nouvelle majorité à la Chambre des représentants. Les républicains contrôlent le Sénat et la Maison Blanche.

"Le fait est que les femmes et les enfants à la frontière ne sont pas une menace pour la sécurité, ils présentent un défi humanitaire, un défi que les politiques cruelles et contreproductives du président Trump n'ont fait qu'amplifier", a-t-elle lancé.
Mercredi 9 Janvier 2019 - 07:37

afp




Nouveau commentaire :
Twitter