Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Sahara: une délégation marocaine à Genève les 5 et 6 décembre


Lundi 3 Décembre 2018 modifié le Mercredi 5 Décembre 2018 - 09:42




Les ministres des AE marocain (en costume bleu) et son homologue algérien
Les ministres des AE marocain (en costume bleu) et son homologue algérien
Une délégation marocaine se rendra, à Genève les 5 et 6 décembre 2018, pour participer à "une table ronde" au sujet du différend régional sur le Sahara marocain, indique lundi un communiqué du ministère marocain des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

Cette participation fait suite à l'invitation de l'Envoyé personnel du Secrétaire général de l'ONU, M Horst Köhler, adressée le 28 septembre et le 23 novembre 2018, au Maroc, à l'Algérie, au "Polisario" et à la Mauritanie, précise le communiqué.

La délégation marocaine conduite par M. Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères de la Coopération Internationale, comprendra M. Omar Hilale, Représentant permanent du Royaume du Maroc auprès des Nations Unies à New York, M Sidi Hamdi Ould Errachid, président de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, M. Ynja Khattat, Président de la région Dakhla-Oued Eddahab et Mme Fatima Adli, acteur associatif et membre du Conseil municipal de Smara.

"Il est temps d'ouvrir un nouveau chapitre dans le processus politique", soulignait la lettre d'invitation adressée en octobre par Horst Kohler aux parties concernées.

Partisan d'une solution politique "durable" marquée par un "esprit de compromis", le Maroc, qui propose un plan basé sur une large autonomie, ne transigera pas sur son "intégrité territoriale" et sur la "marocanité du Sahara", comme l'a récemment réaffirmé le roi Mohammed VI.

La réunion, prévue au Palais des Nations de Genève, se veut "le premier pas d'un processus renouvelé de négociations" pour une "solution juste, durable et mutuellement acceptable", selon une note d'information de l'ONU.

Principal soutien logistique et financier des séparatistes, l'Algérie a toujours bloqué toute sortie de crise.

L'ordre du jour de la rencontre de Genève inclut la "situation actuelle, l'intégration régionale, prochaines étapes du processus politique", d'après la la note de l'ONU.

A l'occasion du 34ème anniversaire de la Marche Verte, a proposé le 6 novembre la création d'un "mécanisme politique conjoint de dialogue et de concertation" afin d'améliorer les relations entre Rabat et Alger, plombées par la question du Sahara marocain.

La frontière entre les deux pays est fermée depuis 1994, et la dernière rencontre entre les chefs d'État remonte à 2005.

.
Lundi 3 Décembre 2018 - 13:51

par H.Daoudi




Nouveau commentaire :
Twitter