Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Sahara: la France considère le plan d'autonomie marocain "comme une base sérieuse et crédible de discussions"


Jeudi 2 Mai 2019 modifié le Samedi 4 Mai 2019 - 00:17




La France se félicite de l'adoption de la résolution 2468 du Conseil de sécurité des Nations unies qui renouvelle le mandat de la MINURSO, a déclaré jeudi le ministère français des Affaires étrangères, considérant "le plan d'autonomie marocain de 2007 comme une base sérieuse et crédible de discussions."

"La France réaffirme sa volonté que soit mise en œuvre une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable. A cet égard, elle considère le plan d'autonomie marocain de 2007 comme une base sérieuse et crédible de discussions", a souligné le quai d'Orsay.

Paris "continuera d'appuyer le travail de l'Envoyé personnel du Secrétaire général, M. Horst Köhler, et le processus qu'il a lancé à Genève en décembre dernier puis consolidé en mars réunissant le Maroc, le Front Polisario, l'Algérie et la Mauritanie".

La résolution 2468 sur le Sahara, adoptée mardi par le Conseil de sécurité des Nations unies, revêt une importance particulière, avait déclaré le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Nasser Bourita, soulignant que cette résolution recèle une évolution qualitative, contient des éléments structurants pour le processus politique et précise les paramètres de la solution définitive à ce différend régional.

Le Conseil de sécurité identifie nommément les parties au différend régional sur le Sahara marocain, avait souligné M. Bourita dans une déclaration à la presse, précisant que, pour la première fois depuis 1975, le Conseil de sécurité mentionne 5 fois l'Algérie dans cette résolution.

"Le Conseil de sécurité reconnait, de ce fait, qu’une implication forte, continue et constructive de l’Algérie est nécessaire pour mettre un terme à ce différend régional qui n’a que trop duré", avait-il ajouté.

Le Conseil de sécurité, selon le ministre, confirme clairement les contours de la solution, notant que celle-ci doit être, selon le paragraphe 2 du dispositif de la résolution 2468, "politique, réaliste, pragmatique et durable, basée sur le compromis".

Jeudi 2 Mai 2019 - 20:16





Nouveau commentaire :
Twitter