Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Saad Lamjarred au Maroc: la justice française interdit au chanteur de s’exprimer dans la presse sur ses démêlés judiciaires


Vendredi 9 Mars 2018 modifié le Lundi 12 Mars 2018 - 21:52

La venue au Maroc du chanteur Saad Lamjarred, mis en examen à Paris pour "viol" et "violences aggravées", est "très encadrée" et la pop star marocaine "doit rester à la disposition de la justice française à tout moment", a confié vendredi à Atlasinfo une source proche du dossier.




Saad Lamjarred va lancer ce vendredi la promotion de son nouveau single au Maroc. "La justice française l'a autorisé à se rendre dans son pays. C'est une autorisation d'un mois qui rentre dans un cadre légal", a indiqué à Atlasinfo une source proche du dossier.

"La demande du chanteur a été basée sur le fait que la présentation et le lancement de son nouveau clip sont destinées à assurer ses moyens de subsistance", nous-a-t-on expliqué de même source.

"Mais son voyage reste strictement encadré. M. Lamjarred ne doit pas chercher à rentrer en contact avec les victimes ni tenter de s'approcher d'elles. il ne doit pas non plus faire de déclarations à la presse sur l'affaire en cours d'instruction", a ajouté notre source.

"Vendredi 20h00 heure marocaine, on va voir le clip" de "Ghazali Ghazali", annonce la pop-star sur son compte Twitter. .
Célèbre dans le monde arabe pour son titre "Enty" (91 millions de vues sur Youtube), le chanteur prévient cependant ses fans qu'il faudra attendre pour de vraies retrouvailles. "Je viens pour une visite temporaire et je dois retourner par la suite en France'", affirme-t-il dans son message sans préciser la durée de son séjour.

L'avocat de Laura Prioul, la jeune Française qui a déposé plainte contre lui pour viol, a affirmé à l'AFP que le chanteur était "convoqué le 9 avril pour une expertise médicale en référé".

Laura Prioul "risque de perdre un rein" et l'expertise vise à établir "s'il y a un lien entre son état de santé et les faits" reprochés au chanteur, a précisé Me Jean-Marc Descoubes.

Le jeune femme affirme avoir été "agressée physiquement, frappée, violée" par le chanteur qui avait, selon elle, consommé alcool et stupéfiants pendant une soirée.

Mis en examen pour "viol aggravé" et "violences volontaires aggravées" en octobre 2016, Saad Lamjarred conteste ces accusations. Remis en liberté sous contrôle judiciaire, il a dans un premier temps été assigné à résidence avec bracelet électronique et interdiction de sortie du territoire.



Vendredi 9 Mars 2018 - 13:40

Par Lila Taleb




Nouveau commentaire :
Twitter