Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Réouverture de la bibliothèque de l'Institut du monde arabe à Paris


Jeudi 30 Mars 2017 modifié le Vendredi 31 Mars 2017 - 06:28




L'Institut du monde arabe à Paris
L'Institut du monde arabe à Paris
Le Premier ministre français Bernard Cazeneuve a salué jeudi la réouverture de la bibliothèque de l'Institut du Monde Arabe (IMA) à Paris, fermée depuis trois ans pour une rénovation financée par le Koweït, ce nouveau lieu de "connaissances et d'échanges" qui permet de "créer de la fraternité".

"L'écrit, la connaissance, la curiosité unissent les civilisations", a affirmé M. Cazeneuve en remerciant le ministre koweïtien de l'Information Cheikh Mohammad Abdullah Al-Mubarak Al-Sabah, présent à l'inauguration, pour "l'investissement de votre pays" qui "témoigne des relations bilatérales".

Les travaux évalués à plus de trois millions d'euros ont été totalement financés par l'émirat du Koweït, pour une rénovation "du fond comme de la forme", selon la directrice de la bibliothèque Jalila Bouhalfaya-Guelmami. Ont notamment été créés des outils multimédias, une nouvelle acoustique et réhabilitée une tour de livres de 32 mètres inspirée d'un minaret.

Au milieu des longues rangées d'ouvrages qui abritent notamment un Coran ayant appartenu à Arthur Rimbaud et de très anciennes versions des Mille et Une Nuits, le Premier ministre a également salué le travail de l'ancien ministre Jack Lang, président de l'IMA, un institut "qui accueille près d'un million de visiteurs par an".

La bibliothèque qui ouvre vendredi au grand public, rassemble une collection de près de 100.000 ouvrages et documents multilingues, faisant d'elle "la plus grande bibliothèque de France sur le monde arabe", selon sa directrice.

Fêtant cette année ses 30 ans, l'IMA est en pleine période de rénovation globale pour un coût estimé à 17 millions d'euros, en partie financé par des pays arabes.

L'Arabie saoudite a annoncé en janvier un don de cinq millions d'euros pour participer à cette modernisation qui permettra entre autres la remise en marche des moucharabieh (motifs architecturaux arabes, ndlr) de la façade.

afp
Jeudi 30 Mars 2017 - 21:45





Nouveau commentaire :
Twitter