Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Rabat : les artistes africains “fiers” de participer à l'exposition “L’Afrique en Capitale”


Vendredi 24 Mars 2017 modifié le Vendredi 24 Mars 2017 - 19:30

Le artistes africains, qui prendront part à l’événement culturel et artistique “L’Afrique en Capitale”, ont été unanimes à exprimer leur fierté de se trouver au Maroc et de participer à ce grand événement.




Rabat : les artistes africains “fiers” de participer à l'exposition “L’Afrique en Capitale”
“Je suis très honoré de participer à cette manifestation culturelle. Il s’agit, en fait, d’une opportunité idoine pour promouvoir la culture en terre marocaine. La culture est le premier facteur d’unité pour l’Afrique”, a déclaré à la MAP, le peintre malien, Abdoulay Konaté.

“Nous ne pouvons que remercier SM le Roi Mohammed VI pour cette initiative et nous demandons à tous les pays africains, chefs d’Etat et hommes politiques, de promouvoir la culture”, a t-il ajouté.

Pour Mohamed Mbay, artiste sénégalais, “L’Afrique en Capitale” est une excellente initiative. “Aujourd’hui, je reviens au Maroc grâce à SM le Roi Mohammed VI qui, en novembre 2016, avait visité le village des arts à Dakar. Ce geste du Souverain marocain demeurera à jamais gravé dans la mémoire des artistes sénégalais”, a-t-il rappelé.

Cette manifestation culturelle “L’Afrique en Capitale” relève d’une porte ouverte sur le continent, a-t-il-estimé, relevant que SM le Roi Mohammed VI “n’arrête pas de s’investir en Afrique par le biais de l’art, entre autres”.

“Je suis très heureux et fier de participer à cet événement culturel et impressionné par l’organisation, ainsi que par la présence d’artistes africains de renom”, a indiqué, pour sa part, l’artiste nigérian, Kolé Tadiosho.

“Cet événement m’offrira également l’occasion de dévoiler, pour la première fois, mon oeuvre qui s’intitule “Renaissance”, inspirée en grande partie de la peinture issue de la renaissance ou baroque. Ainsi, j’ai tenu à créer une passerelle, puisque les sujets sont d’origine africaine”, a souligné, de son côté, l’artiste tunisien, Wahib Chahatah.

“Je suis peintre de formation. Ayant travaillé sur les mythes communs que l’on peut glaner à travers la peinture (… ), mon travail ambitionne d’atteindre l’universalité, dans la mesure où il existe désormais différents cas de lecture par rapprochement ou extension du symbolique (…). Il s’agit, en effet, de s’enraciner dans cette idée nouvelle qui est l’Afrique, contient en plein essor sur plusieurs plans, notamment économique et culturel, a-t-il fait savoir.

“Je viens au Maroc pour présenter le résultat d’un travail de résidence. J’ai développé une sorte de peinture qui incarne l’espace urbain”, a indiqué Kouka, artiste congolais.

“Pour moi, c’est important de présenter mes œuvres au Maroc. Je travaille sur des personnages, notamment issus de la représentation des populations bantoues”, a-t-il noté, exprimant le souhait de parvenir à hisser le Bantou au rang du symbole d’homme universel. A vrai dire, les bantous ont contribué à la construction de l’Afrique depuis des centaines d’années, voire plus, a-t-il rappelé.

“Le Maroc adopte une politique culturelle et une stratégie avant-gardiste destinée au développement de l’Afrique. Donc, je trouve très intéressant de présenter mon travail dans la capitale du Royaume.

La manifestation culturelle et artistique “L’Afrique en Capitale”, qui se poursuivra jusqu’au 28 avril prochain, a été inaugurée, jeudi, au Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain à Rabat, par le Roi Mohammed VI et le souverain du Royaume Hachémite de Jordanie, SM le Roi Abdallah II Ibn Al Hussein.

Vendredi 24 Mars 2017 - 02:12





Nouveau commentaire :
Twitter