Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Rabat : la peinture argentine abstraite d’Alejandro Capovilla s’expose à l’Institut Cervantes


Vendredi 13 Septembre 2019 modifié le Vendredi 13 Septembre 2019 - 12:29

L’Institut Cervantes de Rabat a inauguré, jeudi soir, une exposition de la peinture argentine abstraite dont une collection d’œuvres d’art de l’artiste peintre Alejandro Capovilla.




Placée sous la houlette de l’Ambassade de la République Argentine à Rabat, cette exposition met en lumière plusieurs œuvres d’art abstrait d'Alejandro Capovilla et d'autres artistes peintres argentins comme Mariano Federico Llaneza, Carina Javase, Mirta Cristina Reinaudo, José Claudio Ruiz, Sonia Ríos, Marchello Chiavazza et la défunte Martha Capovilla.

Visible aux cimaises de la galerie d’exposition de l’institut Cervantes, l'exposition compte plusieurs toiles de différentes tailles, relatant la richesse culturelle et le panorama naturel qui embrasse les différentes régions du Maroc, avec une teinte colorée qui échappe à toute définition d’Alejandro Capovilla comme pour exprimer, de la manière la plus profonde, "son amour pour la culture marocaine" à travers des œuvres d'art "symboliques du peuple marocain".

Approché par la MAP à cette occasion, Alejandro Capovilla, installé à Tanger depuis trois ans, compare son travail artistique à une thèse doctorale, “un travail qui passe du figuratif à l’abstrait”, avec des œuvres d’art où se “mélangeaient toutes les techniques artistiques”, a-t-il dit.

L’artiste-peintre argentin a de même mis en exergue l’existence de cette tentation naturelle qui l’a accompagné toujours ces trois dernières années, comme pour insuffler des idées. “Les palmiers marocains constituent un attrait saisissant pour les touristes et surtout les artistes peintres dont l'inspiration confère à certains de ces palmiers une grandeur épique”, a-t-il expliqué.

“Mon inspiration artistique vient des voyages, des discussions et échanges avec les gens, c'est pourquoi quelques unes de mes toiles représentent par exemple le souk, permettant de se plonger pleinement dans l'ambiance marocaine”, a-t-il fait savoir.

“La vision de cette exposition émane d’une culture architecturale propre à notre pays et mélange les aspects culturels et physionomiques des villes marocaines, de sorte qu’on devienne, nous les artistes peintres, des ambassadeurs de l’art abstrait dans votre pays”, a-t-il conclu.

De son côté, Maria Celeste Danón, chef de la section consulaire et culturelle à l’ambassade d'Argentine, a mis l’accent sur l’importance de cette exposition qui permet de “présenter certaines des œuvres d’Alejandro Capovilla qui révèlent l’esprit du peuple marocain et de sa culture”.

''Herbe des champs'', ''Chaleur marine du Maghreb" ou encore "La fin des mots", sont les titres de quelques créations de la peinture argentine abstraite caractérisée par un mélange intense de couleurs, une peinture qui rompt avec les apparences visibles du monde extérieur et l'expression picturale.
Vendredi 13 Septembre 2019 - 12:28

Atlasinfo (avec MAP)




Nouveau commentaire :
Twitter