Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Procès d'Al Hoceima: une nouvelle audience fixée pour mardi prochain


Samedi 6 Janvier 2018 modifié le Dimanche 7 Janvier 2018 - 08:26

Une nouvelle audience du procès des événements d’Al Hoceima (Maroc) est fixée pour mardi prochain, a indiqué le procureur général du Roi près la Cour d’appel de Casablanca, au terme d’une séance tenue vendredi.




Procès d'Al Hoceima: une nouvelle audience fixée pour mardi prochain
Au début de cette audience, qui s’est déroulée en présence de tous les accusés, qu’ils soient en détention ou en liberté conditionnelle, le parquet a poursuivi sa réplique aux requêtes préliminaires et vices de procédure évoqués par la défense, a relaté la même source dans une déclaration de presse.

S’agissant de la convocation des témoins, a-t-on souligné, le ministère public s’en est remis à l’appréciation du tribunal concernant la convocation de quiconque à même de dévoiler la vérité, comme les témoins auditionnés par le juge d’instruction, en conformité avec le principe de la confrontation, tout comme pour le rejet du témoignage de toute personne sans rapport avec l’affaire.

En ce qui concerne les vices de procédure, le parquet a assuré que le fait de plaider la nullité des procédures d’investigation est sans fondement, en ce sens que celles-ci ont été tranchées par la chambre correctionnelle de la Cour d’appel, a poursuivi le procureur général du Roi dans sa déclaration.

Le parquet a relevé, s’agissant de la nullité des PV, que la Police judiciaire a respecté, dans leur réalisation, les dispositions de l’article 66 du Code de procédure pénale en termes de durée de la garde à vue, comptabilisée à partir du moment de l’arrestation, de saisine du parquet, d’explication des raisons de l’interpellation et de lecture des droits des prévenus (droit au silence, désignation d’avocat, demande d’assistance judiciaire), d’information des familles (noms et numéros de téléphone contenus dans les PV), et d’existence du flagrant délit.

Le ministère public a affirmé que toutes les procédures ont été menées dans le respect de la Loi, plaidant pour le rejet des vices évoqués par la défense, a fait savoir le procureur général du Roi, notant que le tribunal a décidé de reporter, au mardi 9 janvier, l’examen de l’affaire et de la requête de liberté provisoire à nouveau formulée par la défense.

Avec MAP
Samedi 6 Janvier 2018 - 07:35





Nouveau commentaire :
Twitter