Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Pétrole: Alger et Caracas pour une reconduction de la réduction de l'offre


Mercredi 26 Avril 2017 modifié le Jeudi 27 Avril 2017 - 08:55

Le ministère algérien de l'Énergie a annoncé mercredi qu'Alger et Caracas soutiendraient, au cours de la réunion prévue le 25 mai à Vienne, une prorogation de l'accord des pays producteurs membres et non-membres de l'Opep sur la réduction de la production pétrolière.




Pétrole: Alger et Caracas pour une reconduction de la réduction de l'offre
Le ministre algérien de l'Energie, Noureddine Boutarfa, et le ministre vénézuélien du Pétrole, Nelson Martinez, se sont entretenus mercredi à Alger. Ils ont abordé "l'évolution des marchés pétroliers et ont convenu de soutenir la reconduction de l'accord entre pays membres et non membres de l'Opep", selon un communiqué du ministère algérien.

Il fait référence à l'accord en vertu duquel l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses partenaires, comme la Russie, s'imposent depuis janvier des plafonds de production jusqu'à la fin du premier semestre.

Le ministre saoudien de l'Énergie, dont le pays est le premier exportateur mondial de brut, a indiqué la semaine dernière qu'il y avait une sorte d'"accord de principe" sur la nécessité de reconduire la réduction de l'offre après une réunion le mois dernier à Koweït du comité chargé de vérifier le respect des engagements pris.

Il a ajouté que l'évaluation des données du marché devrait continuer en avril et mai avant que les pays engagés par l'accord ne prennent une décision finale lors de leur réunion du 25 mai à Vienne.

Les pays de l'Opep et des producteurs non-membres du cartel, dont la Russie, avaient décidé fin 2016 de réduire, durant les six premiers mois de cette année, leur offre de 1,8 million de barils par jour (mbj).

Leur objectif était ainsi de soutenir les prix du brut qui avaient perdu près de la moitié de leur valeur à partir de la mi-2014. Les prix ont connu ces derniers mois une remontée et évoluent au-dessus de 50 dollars le baril.

afp
Mercredi 26 Avril 2017 - 23:30





Nouveau commentaire :
Twitter