Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Paris souhaite que l'Allemagne reste "stable et forte"


Lundi 20 Novembre 2017 modifié le Mardi 21 Novembre 2017 - 07:36

La France souhaite que l'Allemagne, où la chancelière Angela Merkel est confrontée à une crise politique sans précédent, reste un partenaire "stable et fort" pour "avancer ensemble", a indiqué lundi l'Elysée.




Un peu plus tôt, le président français Emmanuel Macron avait exprimé son inquiétude après l'échec des négociations pour la formation d'une coalition de gouvernement à Berlin, déclarant que la France n'avait "pas intérêt à ce que ça se crispe".

"Nous souhaitons, pour l'Allemagne et pour l'Europe, que notre principal partenaire soit stable et fort, pour avancer ensemble", a déclaré la présidence française, en précisant que M. Macron s'était entretenu avec Mme Merkel dimanche soir.

Cette situation "ne fait que renforcer la nécessité pour la France de proposer, de prendre des initiatives, de travailler à un projet européen ambitieux que nous mettrons en oeuvre avec notre partenaire allemand", a ajouté la présidence.

"En attendant, nous continuons à travailler avec les autorités allemandes puisque le gouvernement reste en place", a-t-elle poursuivi.

Dans la nuit, après un mois de tergiversations et de négociations, les conservateurs de Mme Merkel (CDU-CSU), les libéraux (FDP) et les écologistes n'ont pas réussi à former de coalition gouvernementale, une situation inédite depuis la fondation de la République fédérale d'Allemagne en 1949.

Le chef des libéraux Christian Lindner a rompu les pourparlers durant la nuit en déclarant qu'il était "préférable de ne pas gouverner que de mal gouverner".

"Les déclarations de Lindner sont assez dures", a commenté M. Macron en recevant le chef de file du parti des Républicains (droite) Bernard Accoyer, dans le cadre de consultations sur ses projets européens. (Avec AFP)


Lundi 20 Novembre 2017 - 13:08





Nouveau commentaire :
Twitter