Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Paris et Ryad travaillent sur de futurs investissements en France et des investissements stratégiques conjoints


Mardi 10 Avril 2018 modifié le Mercredi 11 Avril 2018 - 22:55




L'Arabie saoudite et la France travaillent sur des accords économiques qui doivent être approfondis, a affirmé, mardi soir à Paris, le président français Emmanuel Macron.

S'exprimant lors d’une conférence de presse conjointe avec le prince héritier d’Arabie saoudite Mohamed ben Salman, en visite dans la capitale française, M. Macron a évoqué notamment de futurs investissements saoudiens en France et franco-saoudiens, dans les médias, les télécoms, les loisirs ou le luxe.

"Il y a aussi la volonté de procéder à des investissements en France et des investissements stratégiques conjoints", a dit Emmanuel Macron.

"En la matière, les secteurs des médias, des télécommunications, de l’innovation, des loisirs comme du luxe sont identifiés comme stratégiques et sont cohérents avec la volonté qui est la notre de porter un projet pour l’intelligence française et le savoir faire français. Nous avons aussi des projets dans l’agroalimentaire," a expliqué le chef de l’Etat français.

La visite du prince héritier d’Arabie saoudite en France s'est achevée avec la signature de 19 protocoles d'accord entre des entreprises françaises et saoudiennes, pour une valeur totale de plus de 18 milliards de dollars.

Selon le forum d'affaires franco-saoudien, ces lettres d'intention concernent des secteurs industriels comme la pétrochimie et le traitement de l'eau, mais aussi le tourisme, les activités culturelles, la santé et l'agriculture.

Evoquant le dossier syrien, M. Macron a indiqué que la France annoncera "dans les prochains jours" sa réponse à l'attaque chimique à Douma, précisant que si elle décide de frappes, celles-ci viseront les "capacités chimiques" du régime.

"Nous allons poursuivre les échanges d'informations techniques et stratégiques avec nos partenaires, en particulier britannique et américain, et dans les prochains jours, nous annoncerons notre décision", a-t-il dit.

"Nous ne souhaitons aucune escalade dans la région", a insisté M. Macron. "Nous avons obtenu des informations, qui d'ailleurs ont été pour une large partie d'entre elles en source ouverte et donc dont la presse, les organisations non gouvernementales se sont fait l'écho, qui ont montré qu'il y avait bien eu utilisation d'armes chimiques et que de manière évidente l'attribution pouvait en être faite au régime", a-t-il fait savoir.

Pour sa part, le prince Mohamed ben Salmane a affirmé que son pays pourrait s'impliquer dans d'éventuelles frappes concertées contre le régime syrien.

"Si notre alliance avec nos partenaires l'exige, nous répondrons présents", a-t-il expliqué.

Sur un autre registre, M. Macron a annoncé la tenue d'une conférence humanitaire commune sur le Yémen d'ici l'été à Paris qui devra permettre de clarifier la situation sur le terrain.

"Nous sommes convenus d'organiser d'ici à l'été une conférence humanitaire sur le Yémen commune pour faire la clarté sur ce qui est fait et sur ce qui doit être fait et permettra de prendre de nouvelles initiatives humanitaires pour les populations civiles", a-t-il ajouté. "

La position de la France est claire : plein soutien à la sécurité de l'Arabie saoudite, condamnation de l'activité balistique venant des Houthis, volonté de trouver une solution politique au conflit et grande exigence humanitaire à l'égard des populations civiles", a-t-il tranché.

Mardi 10 Avril 2018 - 22:32





Nouveau commentaire :
Twitter