Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Nouvelle-Zélande: l'UMF dénonce l'attaque terroriste contre des musulmans et salue le soutien du grand rabbin de France


Vendredi 15 Mars 2019 modifié le Samedi 16 Mars 2019 - 14:54




Nouvelle-Zélande: l'UMF dénonce l'attaque terroriste contre des musulmans et salue le soutien du grand rabbin de France
L’Union des Mosquées de France (UMF) est "horrifiée par les carnages survenus en ce jour de prière dans deux mosquées de la Zélande", faisant plus d’une cinquantaine de victimes et de nombreux blessés dont une cinquantaine dans un état grave

L’UMF "dénonce et condamne avec force cette violence lâche et barbare contre des musulmans en plein recueillement et prières", indique son président dans un communiqué, M. Mohammed Moussaoui.

L’UMF "tient à exprimer son plein soutien aux musulmans de la Nouvelle Zélande en ce jour sombre et présente ses sincères condoléances aux familles et aux proches des victimes", poursuit le communiqué.

"Face à cette douloureuse épreuve, le Grand Rabbin de France Haïm Korsia a exprimé au président de l’UMF sa compassion, son soutien et la solidarité totale de la communauté juive de France", souligne le communiqué, ajoutant que l'Union des Mosquées de France, "très touchée par ce geste fraternel, exprime sa reconnaissance à l’ensemble des juifs de France. "

en ce jour de grande prière de vendredi, l’UMF appelle les musulmans de France à élever des prières pour le repos de l’âme des victimes et pour un prompt rétablissement des blessés.

Les fusillades dans deux mosquées de la ville de Christchurch durant la prière du vendredi ont fait une cinquantaine de morts et de nombreux blessés graves. La police a annoncé quatre arrestations, ajoutant avoir désamorcé des engins explosifs improvisés. Le Premier ministre de l'Australie a annoncé que l'un des auteurs des attentats serait un Australien « terroriste, extrémiste de droite et violent ».

Des témoins ont raconté avoir vu des corps ensanglantés. Des enfants figureraient également parmi les morts. La police a demandé aux gens de ne pas partager « des images extrêmement pénibles » après la mise en ligne d'une vidéo de l'attentat montrant un homme blanc se filmant en train de tirer sur des fidèles dans une mosquée. Un homme a été inculpé de meurtres.


Vendredi 15 Mars 2019 - 10:39





Nouveau commentaire :
Twitter