Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Nasser Bourita : "Les relations avec l’Algérie sont au point mort à tous les niveaux"


Samedi 26 Août 2017 modifié le Lundi 28 Août 2017 - 09:20

Les relations entre Alger et Rabat « sont au point mort à tous les niveaux ». Tel est le constat du chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita, exprimé dans un entretien à l’hebdomadaire Jeune Afrique à paraître lundi.




Selon le ministre marocain des Affaires étrangères et de la coopération internationale, « les relations avec l’Algérie ne connaissent aucune évolution ».

« Aucune visite bilatérale au Maroc depuis plus de sept ans. La coordination est au point mort à tous les niveaux. Les réunions de l’Union du Maghreb arabe ne se tiennent plus et le Maghreb demeure la région la moins intégrée du continent », a-t-il relevé.

M. Bourita déplore en outre les campagnes diplomatiques et médiatiques acharnées depuis l’annonce du retour du Royaume au sein de sa famille panafricaine.

Qualifiant ce retour au sein de l’Union africaine d’étape importante, le ministre considère toutefois qu’il n’est pas une fin en soi. « Il procède de la politique africaine de SM le Roi », précise-t-il, rappelant que le souverain a fixé des objectifs dans ses discours de Kigali (juillet 2016), Dakar (novembre 2016) et Addis-Abeba (janvier 2017).

« D’une part, contribuer à l’action collective pour l’Afrique. C’est ce que nous faisons : le Maroc est actif dans toutes les réunions de l’UA. SM le Roi, désigné leader sur la thématique de la « migration », a déjà présenté au dernier sommet de l’organisation (les 3 et 4 juillet à Addis Abeba) la proposition d’un « agenda africain pour la migration ».

Le Maroc a transmis au président Paul Kagame une contribution écrite sur la réforme de l’UA (…) », détaille le ministre, indiquant qu’il s’agit aussi de faire entendre la voix du Royaume au sein de l’UA, notamment sur le Sahara marocain.

« D’ailleurs, dès sa première participation à un sommet de l’UA, le Maroc a dû corriger les contre-vérités distillées allègrement des années durant par certains », assure Nasser Bourita.

Pour le ministre, le Maroc est disposé à travailleur avec tous les pays qui ne font montre d’hostilité, même s’ils ont hérité de positions d’une époque révolue sur le Sahara marocain.

Quant à l’adhésion du Maroc à la Cedeao, le ministre affirme que la réponse des chefs d’Etat de la Cedeao, le 4 juin, à la lettre royale du 23 février traduit une conviction partagée par le Royaume et les quinze membres de la communauté que l’adhésion du Maroc sera bénéfique pour tous.

« Après l’accord politique, nous en sommes à la phase juridique. Une étape de négociations techniques suivra. Nous sommes en contact avec la commission de la Cedeao dans la perspective du sommet de Lomé (prévu en décembre », souligne le ministre, ajoutant que la polémique « géographique » n’a jamais vraiment tenu.

« Le nom même du Maroc, Al-Maghrib al-Aqsa, le positionne dans l’ouest de l’Afrique. En outre, la Cedeao est une CER, c’est-à-dire une communauté économique -et non pas géographique – régionale », relève M. Bourita, rappelant que la Mauritanie était membre de la Cedeao avant d’en sortir en 2000, ainsi que la Tunisie candidate à l’entrée dans le Comesa (Marché commun de l’Afrique orientale et australe).

Samedi 26 Août 2017 - 12:02

Par Hasna Daoudi





1.Posté par aliane le 26/08/2017 13:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Maroc aurait laissé la question du Sahara Occidental de coté , puisque c'est l'ONU qui s'occupe de ce conflit , et construire de bonnes relations avec l’Algérie dans tous les domaines, meme si cette dernière soutient le Polisario. L'union du Maghreb pourrait alors ressuscité !

2.Posté par borhan le 26/08/2017 18:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alger se fout pas mal du grand Maghreb. IL fout le bordel à où il peut dans mesure de son possible et au-delà. qu'attendre de ce régime. Rien;. Regardons ce qui est s'est passé à Maputo . Ce ministre marocain Bourita a failli etre lynché par les autorités du Mozambique qui sont très potes avec le régime algérien . Espérons un changement des élites et des mentalités pour le grand Maghreb avance et que les peuples se retrouvent.

3.Posté par Vador le 26/08/2017 18:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@aliane Laisser la question du Sahara marocain de côté pour rétablir des relations avec vous : LOL. Non , non et non. Notre sahara ne vous regarde pas . c'est vous qui devez arrêter de soutenir des séparatistes que vous nourrissez et subventionnez au détriment de votre peuple. C'est bien dommage mais pas question de laisser le sahara de côté

4.Posté par Nabil le 26/08/2017 21:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Fuck algirie netoda diweha fi dak president handicap deyalekome ou siro 9alebo 3la flouskome petrol ou gaz ya ji3anine
VIVE LE ROI MOHEMD 6 VIVE LE SAHARA MAROCAIN A LA FIN DU MONDE.SALINA.

5.Posté par Silver le 27/08/2017 18:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@aliane: Non merci ! Nous peuple marocain n'accepterons pas de mettre de côte l'affaire de la marocanité du Sahara. Désolé mais rien ne le justifie, et encore moins dans l'unique but d'améliorer quoi que ce soit avec les dirigeants algériens. Par contre il y a l'option, on ne peut plus logique, celle où chacun se mêle de ses miches. Et à partir de là on peut discuter et tout envisager.

Nouveau commentaire :
Twitter