Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Nasser Bourita: "Le souhait de SM le roi est que le Maroc se tienne aux côtés des Comores"


Lundi 2 Décembre 2019 modifié le Mardi 3 Décembre 2019 - 16:13




Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita a fait part, lundi à Paris, de la volonté du roi Mohammed VI pour que le Maroc se tienne aux côtés des Comores, lors de la "Conférence des Partenaires au développement des Comores", qui s'est tenue au siège de la Banque mondiale.

"Le souhait de SM le roi est que le Maroc se tienne aux côtés des Comores en cette embellie prometteuse, comme il le fit, indéfectiblement, dans des moments plus sombres par le passé", a rappelé dans son discours à l'ouverture de cette conférence, venu à la tête d'une délégation comprenant d’importants groupes et opérateurs économiques, actifs notamment dans les secteurs des télécommunications, de la banque, de l’assurance, des nouvelles technologies, de l’énergie et des mines, du logement et de l’agro-industrie,

Et au ministre de souligner que c'’est tout naturellement que le Maroc répond présent à l’appel des Comores. Il le fait conformément aux Instructions Royales et dans l’esprit de la vision du souverain, qui a toujours été ferme dans le choix de mener une politique de solidarité à l’égard du reste des pays africains, en mettant en place, avec eux, des partenariats équilibrés, sur la base du respect mutuel et dans l’intérêt bien compris des peuples africains.

Pour M. Bourita, avec les Comores, ce partenariat est d’ores et déjà en place. "Il s’agit, désormais, d’optimiser, de renforcer davantage et d’ajuster sur les axes prioritaires du plan "Comores Emergentes", la coopération poussée qui s’y déploie, dans différents domaines en cette embellie prometteuse, que représente le plan Émergence 2030, soulignant que le Royaume apportera sa pierre à ce nouvel édifice conformément aux vœux du souverain.

Selon le ministre, le secteur de la formation restera au cœur de ce partenariat. Les lauréats comoriens des universités marocaines (1281) sont "le ciment de nos relations fraternelles ; cela sans compter que "les Comores sont le pays où l’on parle le mieux le dialecte marocain", après le Maroc".

Quelques 609 nouveaux étudiants sont, aujourd’hui, en formation au Maroc, dont 524 boursiers dans les filières aussi diverses que cruciales
pour les Comores : médicales et paramédicales, ingénierie, sciences et techniques, formation professionnelle, pour ne citer que ces domaines.
Dans le sillage du plan "Comores émergentes", le Royaume offre d’accueillir, d’ici 2030, 3.000 nouveaux boursiers, dont 2.000 aux
universités et 1.000 en formation professionnelle.

A ces effectifs, s’ajoutent les actions de coopération technique et les échanges en faveur de centaines de cadres comoriens, pris en charge par
le Royaume pour effectuer des stages de formation dans des secteurs clés identifiés conjointement, tels que la diplomatie, la pêche et l’agriculture,
l’habitat et l’urbanisme, le transport maritime, les douanes, ainsi que l’eau et l’électrification.

Dans son intervention, le président des Comores s'est félicité de la mobilisation des pays partenaires et amis pour appuyer cette Conférence. "Une mobilisation qui est un témoignage de fraternité, de solidarité et de bonne coopération"

"Les Comores ont besoin du soutien de leurs partenaires pour réaliser le développement inclusif. Et c'est grâce à eux que le pays inaugurera une ère nouvelle porteuse de stabilité socio-économique et politique", a souligné Azali Assoumani.

La Conférence des partenaires au développement des Comores réuni, les 2 et 3 décembre, l’ensemble des partenaires des Comores, les pays amis, la communauté financière internationale (Banque mondiale, FMI, BAD, BID, PNUD…) et les investisseurs potentiels afin de de lever des fonds pour soutenir le développement socio-économique inclusif des Iles des Comores à l’horizon 2030.

Objectif des autorités comoriennes: réunir 4,2 milliards de dollars nécessaire au décollage économique du pays à l'horizon 2030.

Lundi 2 Décembre 2019 - 16:24





Nouveau commentaire :
Twitter