Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Mounir Mahjoubi évoque son homosexualité sur Twitter: "Si cela peut aider à lutter contre l'homophobie, je le fais"


Vendredi 18 Mai 2018 modifié le Samedi 19 Mai 2018 - 11:53

À l'occasion de la journée internationale de lutte contre l'homophobie et la transphobie, le secrétaire d'État chargé du Numérique a publié sur Twitter un message contenant le mot "nous" pour désigner les personnes homosexuelles.




Mounir Mahjoubi évoque son homosexualité sur Twitter: "Si cela peut aider à lutter contre l'homophobie, je le fais"
"[L'homophobie] hante les esprits des homosexuels, et nous oblige parfois, souvent, à nous adapter et mentir pour éviter la haine, pour vivre." Dans un message publié tard jeudi 17 mai à l'occasion de la journée internationale de lutte contre l'homophobie et la transphobie, le secrétaire d'État chargé du Numérique, Mounir Mahjoubi, a publié sur Twitter un message contenant le pronom "nous" pour désigner les personnes homosexuelles.

Depuis, de nombreux internautes félicitent le membre du gouvernement pour ce qu'ils interprètent comme un "coming-out". L'association SOS Homophobie a ainsi salué une "déclaration courageuse et forte" de la part de Mounir Mahjoubi. Le secrétaire d'Etat a-t-il vraiment rendu publique son homosexualité ? Franceinfo l'a interrogé.

Mounir Mahjoubi :
Ce qui était important, c'était de parler du sujet : hier, c'était la journée de lutte contre l'homophobie. Il fallait rappeler les conséquences de l'homophobie dans le quotidien, notamment des plus jeunes. Et elle a aussi eu des conséquences pour moi.

Nous sommes en 2018, je vis ma vie, même publique, de manière tranquille. Mais si, ce jour-là, je pouvais passer le message en le renforçant par mon expérience personnelle, je pense qu'il fallait le faire.

Vous attendiez-vous à recevoir tous ces messages de félicitations et d'encouragement après votre tweet ?

Je suis depuis ce matin en déplacement officiel dans la Creuse, donc je n'ai pas trop suivi les réactions ! (Rires) Je le vis assez sereinement, je n'en ai jamais fait un sujet, mais si cela peut aider à lutter contre l'homophobie, je le fais. Mais je ne pensais pas que cela intéresserait autant !

Vous aviez publié un selfie avec votre compagnon sur votre compte Instagram, qui est public, en 2015. Vous n'aviez à l'époque pas la même notoriété qu'aujourd'hui : comprenez-vous que votre tweet soit interprété comme une prise de position politique ?

Je vous invite à lire le message qu'a publié le président de la République à ce sujet : c'est aussi une prise de position politique très forte sur la lutte contre l'homophobie. Le message du ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, était également très émouvant, et les actions sur le sujet de Marlène Schiappa et de Laura Flessel sont également très fortes.

La lutte contre toutes les haines, et particulièrement l'homophobie, est une conviction partagée par tous les membres du gouvernement.

Estimez-vous qu'il est important pour les personnalités politiques de rendre publique leur homosexualité ?


Je pense qu'il est important d'offrir de la visibilité aux personnes homosexuelles, mais je pense également que chacun doit faire cette démarche lorsqu'il est prêt à la faire. Chacun a son histoire, sa culture, sa famille... Nous n'avons pas à imposer à la transparence à qui que ce soit. Chacun gère sa vie comme il le souhaite.

Vous côtoyez au gouvernement des personnalités qui avaient pris position contre le mariage pour tous, comme Jacqueline Gourault, Baptiste Lemoyne et Gérald Darmanin. Avez-vous déjà évoqué ce sujet avec eux ?

Je leur ai parlé de celui que j'appelle mon mari [ils se sont pacsés en 2015], et qui est un homme formidable, dès la première fois où j'ai rencontré chacun d'entre eux. C'était important, car nous faisons partie d'un nouveau mouvement, et il fallait définir de nouvelles manière d'être ensemble. Mais je peux vous assurer que pour chacun, y compris sur des paroles qui à l'époque avaient pû être maladroites, il n'y a aucun sujet : leur engagement contre l'homophobie et leur soutien pour l'égalité est aujourd'hui total.
Vendredi 18 Mai 2018 - 11:07

Franceinfo




Nouveau commentaire :
Twitter