Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Mohammed VI préside l’ouverture de la première session parlementaire


Vendredi 12 Octobre 2018 modifié le Samedi 13 Octobre 2018 - 09:20

Le Roi Mohammed VI accompagné du Prince Héritier Moulay El Hassan et du Prince Moulay Rachid, a présidé, vendredi en fin d’après-midi à Rabat, l’ouverture de la première session de la troisième année législative de la 10-ème législature.




Mohammed VI préside l’ouverture de la première session parlementaire
A Son arrivée au siège du Parlement, le Roi a salué les couleurs nationales au son de l’hymne national, avant de passer en revue un détachement de la Garde Royale qui rendait les honneurs. Le Souverain a ensuite été salué par MM. Habib El Malki, président de la Chambre des Représentants, Abdelhakim Benchamach, président de la Chambre des Conseillers, Mohamed Mhidia, Wali de la région de Rabat-Salé-Kénitra, gouverneur de la préfecture de Rabat, ainsi que par les secrétaires généraux des deux Chambres du Parlement.

Après lecture de versets du Saint Coran, le Roi a prononcé un discours devant les membres des deux Chambres du Parlement, dans lequel le Souverain a appelé les élus à prendre part “activement” à la dynamique de réforme que connaît le Royaume.

“Que vous releviez de la majorité ou de l’opposition parlementaire, vous avez, plus spécifiquement, la noble et lourde charge de prendre part activement à la dynamique de réforme que connait notre pays », a indiqué le Roi, notant que l’exécution des orientations et des mesures, notamment énoncées dans le Discours du Trône et celui de l’Anniversaire du 20 Août, “nécessite une mobilisation générale et un travail collectif”.

Le Roi a, en outre, fait observer que «la formation professionnelle constitue un levier essentiel, à la condition, toutefois, qu’elle fasse l’objet de toute l’attention requise, et qu’un contenu et un statut nouveaux lui soient accordés en tant que filière prometteuse», soulignant que “la promotion de l’emploi des jeunes est placée au coeur de Ses préoccupations”..

Pour cela, a expliqué le Souverain, «il convient de tendre de nouvelles passerelles entre la formation professionnelle et l’enseignement général en veillant à les articuler dans le cadre d’un système harmonisé et cohérent, où formations théoriques et stages pratiques en entreprise se complètent et s’équilibrent».

Le Roi a appelé, à cette occasion, à consolider les acquis réalisés dans le domaine agricole et à créer de nouvelles activités génératrices d’emplois et de revenus, particulièrement pour les jeunes en milieu rural, dans l’objectif de favoriser l’émergence d’une classe moyenne agricole capable d’exercer sa double vocation de facteur d’équilibre et de levier de développement socio-économique.

Le Roi a appelé également à examiner la possibilité que certains secteurs et professions, non autorisés actuellement aux étrangers, comme la santé, soient ouverts à “des initiatives de qualité et à des compétences de niveau mondial, à condition qu’elles contribuent à un transfert de savoir-faire au pays et à la création d’emplois adaptés aux potentialités de la jeunesse marocaine”.

Pour le Souverain, “cette orientation est corroborée par l’intérêt croissant à investir dans notre pays, manifesté par bon nombre de cliniques et d’institutions hospitalières mondiales, réputées pôles d’excellence”.

Rappelant d’autre part l’appel lancé l’année dernière par le Souverain au sujet d’une réévaluation du modèle de développement national et l’élaboration d’une nouvelle approche, centrée sur la satisfaction des besoins des citoyens, le Roi a annoncé Sa décision de confier à une commission ad hoc la responsabilité de collecter, d’agencer et de structurer les contributions relatives au nouvel modèle de développement.

«La commission devra soumettre à Notre Haute Appréciation le projet du nouveau modèle de développement, en spécifiant les objectifs fixés, les leviers de changement proposés et les mécanismes de mise en œuvre retenus», a précisé le Souverain.

« A vrai dire, le Maroc a besoin, aujourd’hui plus que jamais, de vrais patriotes, mus par la seule volonté de défendre les intérêts de leur pays, de leurs concitoyens, exclusivement préoccupés par le souci de rassembler les Marocains et non de les diviser. Le Maroc a aussi besoin d’hommes d’Etat sincères et engagés à assumer avec abnégation les responsabilités qui leur incombent », a conclu le Roi.

Par la suite, le Roi Mohammed VI a reçu le président de la Chambre des Représentants, M. Habib El Malki, qui a présenté au Souverain le bilan des travaux de la Chambre des Représentants au titre de la période 2017-2018, ainsi que plusieurs publications de la Chambre.

Le Roi a également reçu le président de la Chambre des Conseillers, M. Abdelhakim Benchamach, qui a présenté au Souverain le bilan d’activité de la Chambre des Conseillers au titre de la période 2015-2018 (bilan de la mi législature 2015-2021), accompagné des conclusions et documents des rencontres et forums organisés par la Chambre au cours de la période 2016-2018.

Le Souverain a, par la suite, reçu le ministre délégué chargé des relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, M. Mustapha El Khalfi, qui a présenté à Sa Majesté le bilan de l’action du gouvernement dans ses relations avec le Parlement pour la période 2017-2018, ainsi qu’un ouvrage reprenant les travaux d’une conférence internationale organisée les 10 et 11 juillet 2018 en partenariat avec l’Académie du Royaume du Maroc.

Le Roi a ensuite présidé une réception organisée en l’honneur des parlementaires à l’occasion de l’ouverture de la première session de la troisième année législative de la 10ème législature.
Vendredi 12 Octobre 2018 - 18:00





Nouveau commentaire :
Twitter