Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Meurtre d'Alexia Daval : son mari se constitue partie civile


Jeudi 16 Novembre 2017 modifié le Vendredi 17 Novembre 2017 - 00:50

Les causes précises de la mort de la jeune femme restent à déterminer. Son corps a été retrouvé calciné, dissimulé sous des branchages.




Meurtre d'Alexia Daval : son mari se constitue partie civile
Jonathan Daval, mari d'Alexia, veut connaître la vérité. Le meurtre de la jeune femme, retrouvée morte lundi 30 octobre dans un bois près de Gray en Haute-Saône, n'a toujours pas été élucidé. Ce jeudi 16 novembre, son mari s'est constitué jeudi partie civile et aura "dès demain accès au dossier" de l'enquête, a déclaré son avocat. "C'est le souhait de mon client, qui se manifeste, de se constituer comme victime dans le cadre de la mort de son épouse", a dit Me Randall Schwerdorffer.

Il s'agit d'une démarche juridique classique lorsque qu'une personne veut se constituer victime auprès d'un juge d'instruction. "Cela va lui permettre, dès demain, d'avoir accès au dossier" d'enquête, a ajouté Me Schwerdorffer. Le dossier a été confié au pôle d'instruction criminel de Besançon. Alexia Daval avait quitté son domicile le samedi 28 octobre vers 9 h 30 pour aller courir, selon son mari. Vers midi, ne la voyant pas rentrer, celui-ci avait prévenu les gendarmes.

Un corps calciné


Le corps de la jeune femme a été trouvé deux jours plus tard, calciné, dissimulé sous des branchages, dans le bois de Velet-Esmoulin, à plusieurs kilomètres du parcours habituellement emprunté par la jeune femme pour son jogging. La jeune femme a été victime de "violences physiques" et son décès est "probablement lié à une asphyxie", avait dit lors d'une conférence de presse la procureure à Besancon, Edwige Roux-Morizot. Les causes précises de sa mort restent à déterminer.

Sa disparition brutale a provoqué un émoi considérable dans la région de Gray et en France. Une marche blanche en hommage à la jeune femme avait réuni entre 8 000 et 10 000 personnes dimanche 5 novembre à Gray. Près de 400 personnes avaient participé aux battues organisées dans la région pour tenter de la retrouver. (afp)
Jeudi 16 Novembre 2017 - 15:31





Nouveau commentaire :
Twitter